Date du jour :

Aujourd'hui = 1731 / Hier = 5545 / Cette semaine = 24223 / Ce mois = 24223 / Total = 613098

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
jeudi, 21 mai 2020 13:13

CEA : Vera Songwe « La plate-forme eWTP du groupe chinois Alibaba va monter en puissance en Afrique »

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Face au coronavirus où la situation commerciale et économique a complètement bouleversé le monde, les plateformes digitales commerciales pourront s’en sortir gagnantes surtout sur le continent africain.

 

« Le Covid-19 met particulièrement en danger le commerce mondial. C’est pourquoi je suis très heureuse de faire partie de cette initiative sur la Plate-forme électronique du commerce mondial (eWTP) avec le Groupe Alibaba », a déclaré Vera Songwe, Secrétaire générale adjointe de l’ONU et Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) lors d’un livestream coordonné par Alibaba Business Group pour positionner les marques mondiales à petite échelle sur eWTP.

Rappelons que la plate-forme électronique de commerce mondial (eWTP) a été lancée en 2016 par le fondateur Jack Ma du groupe chinois Alibaba en Chine puis en Afrique avec le premier hub au Rwanda créé en 2018 et le deuxième en Ethiopie en 2019.

Les feux sont au vert pour eWTP qui devrait monter encore en puissance sur le continent, d’ailleurs, la CEA prend des mesures pour obtenir beaucoup plus de petites marques d’Afrique avec des produits distincts pour accéder à la plateforme et réaliser des ventes pendant et après la crise sanitaire actuelle.

 « Le Rwanda échange déjà son piment et son café. Nous espérons qu’avec l’eWTP, nous pourrons inclure plus de marchandises du continent notamment, du café d’Éthiopie, du beurre de karité du Mali, du poivre blanc du Cameroun, de la vanille des Comores et du safran de Madagascar, entre autres, sur la plateforme. Les arachides du Sénégal sont également sur la table de discussion.», a-t-elle affirmé.

A la fondation d'Alibaba il y a une dizaine d'années, Jack Ma avait pour rêve de voir un jour les agriculteurs et entrepreneurs africains vendre leurs produits via Internet sur le marché international, estimant que cela serait le succès de l'ère d'Internet.

En octobre 2018, Tmall.com a organisé une promotion de vente de produits africains, principalement pour le café rwandais. En une seule journée, la plate-forme a écoulé plus de 500 kg de café du Rwanda, soit l'équivalent du volume vendu sur l'ensemble de 2017.

Le rêve de Jack Ma s'est réalisé. Pourtant, l'ambition d'Alibaba n'est pas de reproduire Taobao.com ou Tmall.com en Afrique.

L'eWTP, selon Alibaba, doit être l'ensemble d'un "écosystème" d'e-commerce, immense et complexe, couvrant les ventes en ligne, la logistique, le paiment électronique et le dédouanement par des moyens numériques. Sa lettre "T" se traduit en anglais par Trade (commerce), Technology (Technologie), Tourism (Tourisme) et Training (Formation), selon Alibaba. Ce système a vocation à bénéficier aux PME, aux jeunes et aux femmes des pays en développement, dans l'ère de la mondialisation et de l'économie numérique.

Lu 126 fois Dernière modification le jeudi, 21 mai 2020 13:50

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.