Date du jour :

Aujourd'hui = 1066 / Hier = 5545 / Cette semaine = 23558 / Ce mois = 23558 / Total = 612433

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
mercredi, 20 mai 2020 14:32

Covid-19 : L’indiscipline et l’incivisme risquent d’aggraver la situation des contaminations au Togo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lavage de main, un geste qui sauve du Covid-19 Lavage de main, un geste qui sauve du Covid-19

Le nombre de cas contaminés à la covid-19 a augmenté de façon exponentielle durant quelques jours au Togo.

 

En une semaine, le pays a recensé plus de 200 cas de Covid-19.

Si la coordination nationale de lutte contre la Covid-19 démontre que le Togo est victime depuis quelques semaines de la levée des restrictions sanitaires dans les pays voisins (35,5% des cas confirmés de Covid-19 au Togo sont des cas importés, principalement, des compatriotes qui de retour de ces pays, arrivent tout de même à traverser les frontières), sous d’autres cieux, une partie de la population n’a toujours pas pris conscience.

C’est malheureusement, la remarque faite par la Fosap (Force spéciale mixte anti-pandémie, mise en place dans le cadre de la lutte contre la Covid-19).

« De nombreux togolais n’ont toujours pas pris conscience de la situation qui prévaut et ne respectent pas les mesures barrières indispensables pour éviter la propagation de la maladie. Malgré les sensibilisations et les rappels à l’ordre, plusieurs de nos concitoyens continuent de ne pas respecter le port de bavettes et la distanciation sociale. De plus, malgré les amendes, certains conducteurs ne respectent pas le nombre de personnes prévu par catégories de véhicules », a vivement déploré, le Colonel Kodjo Amana, le commandant de la FOSAP. 

Comme mesure de riposte, le gouvernement a instauré un couvre-feu de 21h à 5h le matin, la fermeture des écoles, des lieux de culte, le regroupement de plus de 100 personnes.

 

Quelles solutions alors ?

Si jusqu’à présent, certains individus sont toujours incrédules à l’existence de la Covid-19, le gouvernement, la société civile, les maires, les leaders d’opinion ne doivent pas baisser les bras en ce qui concerne les sensibilisations quotidiennes sur les mesures barrières.

Déjà, face à la menace du virus, le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé s’est adressé le 22 mars 2020 au peuple togolais, via son compte tweeter.

 « Afin de freiner l’introduction et d’endiguer la propagation de ce virus mortel, j’en appelle à notre sens de responsabilité individuelle et collective et au  respect strict des mesures édictées par le gouvernement sur toute l’étendue du territoire national. J’implore également à notre sens commun de civisme et de responsabilité en adoptant les gestes barrières tels que, imposées par l’OMS : se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, ou avec du gel hydroalcoolique, éviter les contacts physiques, tousser dans le coude, en cas de besoin, d’assistance ou d’informations crédibles appeler le 111 », a-t-il exhorté.

Faure Gnassingbé s’est dit  convaincu que dans la discipline, le civisme, et avec l’ingéniosité du peuple togolais,  « nous réussirons  à combattre efficacement cette pandémie ». 

« En ces moments pénibles pour la communauté internationale, pour nous tous, je reste toutefois convaincu que dans la discipline, le civisme et avec l’ingéniosité de notre peuple, nous réussirons à combattre efficacement cette épidémie », a martelé, le président de la république.

Cette même interpellation de la population est faite également par le corps médical à travers les sensibilisations sur les médias de la place.

« Le Togo n’est pas au pic de la pandémie, Nous sommes déjà dans une phase ascendante de la pandémie. Au point où nous sommes, il est indispensable de se protéger tous », a laissé entendre Dr Gilbert Tsolényanu le Secrétaire général du syndicat national des praticiens hospitaliers (SYNPHOT) sur une radio privée de la place.

Par ailleurs, le Secrétaire général du SYNPHOT a invité la population togolaise « à la rigueur, à la discipline et à la responsabilité dans le respect strict des mesures ou gestes barrières ».

Au bilan, Le Togo enregistre 338 cas confirmés au total parmi lesquels 219 en traitement, 107 guéris et 12 décès.

Un zoom sur l’épicentre de la maladie au Togo, révèle que la Région Maritime concentre le plus grand nombre de cas confirmés de Covid-19 avec plus de 220 cas sur les 330 recensés au 18 mai. La zone sanitaire de Lomé-Commune semble particulièrement être l’épicentre, avec 164 cas. A l’intérieur, Tchaoudjo (17), la Plaine de Mô (14), Blitta (11) et Cinkassé (8) sont les localités les plus touchées.

Lu 171 fois Dernière modification le mercredi, 20 mai 2020 15:14

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.