Date du jour :

Aujourd'hui = 475 / Hier = 7023 / Cette semaine = 20402 / Ce mois = 32348 / Total = 1168979

mardi, 19 mai 2020 14:58

Covid-19 : La Ligue des consommateurs du Togo (LCT) désapprouve l’accord de reprise des vols de la compagnie Air France vers le Togo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L'aéroport de Lomé est fermé au trafic commercial depuis le 20 mars.

 

Mais selon les informations, (Rien d’officiel pour le moment.), Air France envisage de reprendre ses vols vers l’Afrique à partir du 15 juin. C’est ainsi que la compagnie prévoit de mettre en place un vol par semaine vers Lomé dès le 16 juin.

Cette information a commencé à faire grincer des dents à l’état-major de la Ligue des consommateurs du Togo (LCT) qui désapprouve l’accord de reprise des vols de la compagnie Air France vers le Togo, au vue de la propagation rapide de la pandémie de Covid-19.

« Nous ne saurons accepter un tel affront qui est souvent le résultat de pressions exercées par les autorités françaises sur leurs anciennes colonies Il est inadmissible que nos autorités acceptent un tel accord, très suicidaire pour la population entière. Surtout, lorsqu’elle considère que le Togo continue de mobiliser les moyens non seulement pour faire face à la prise en charge très coûteuse des cas avérés de contamination, mais aussi aux conséquences économiques très drastiques », dénonce Emmanuel Sogadji le président de la LCT sur le site icilome.

La ligue des consommateurs du Togo demande donc aux autorités togolaises de surseoir à cet accord de reprise de vols de Air France, car, celui-ci est suicidaire pour la santé des populations.

Quant aux autorités françaises, la LCT leur demande de cesser « d’exercer des pressions sur les Etats africains dans ce contexte de pandémie de peur d’engendrer une catastrophe inutile à nos pays » et souhaite par ailleurs, que la compagnie Air France privilégie la santé des populations à la santé financière de sa société. La LCT tient cette compagnie aérienne française responsable de ce qu’il adviendra, si elle s’obstine.

Enfin, la LCT exhorte la population togolaise à « rejeter radicalement cette initiative des autorités togolaises et françaises, car elle risque de provoquer une propagation plus sévère dans notre pays ».

A cette problématique de reprise de vols d’Air France vers le Togo, « Il y a des compagnies qui annoncent une reprise prochaine de leurs activités. En ce qui nous concerne, avant toute reprise, il doit y avoir de la concertation et la maitrise de la situation; sinon, on ne pourra pas rouvrir les frontières aériennes. Il faut protéger les Togolais et prendre des mesures responsables », rassure Col. Dokissime Gnama Latta, Directeur général de la Société aéroportuaire de Lomé-Tokoin, dans une récente interview accordée à RepublicOfTogo.

Malgré la fermeture de l’aéroport de Lomé, « En moins de deux mois (du 20 mars au 10 mai 2020), l’aéroport de Lomé a traité plus de 1000 tonnes de frets, dont un peu plus quelque 73% en transit. Presque tous les jours, il y a des vols cargo d’Ethiopian Airlines qui atterrissent à Lomé et repartent les soutes pleines vers d’autres pays d’Afrique de l’Ouest », a expliqué le Directeur général de la Société aéroportuaire de Lomé-Tokoin.

Rappelons que le gouvernement sénégalais réclame d’Air France qu’elle retire ses annonces dans lesquelles la compagnie indique que les vols vers le Sénégal reprendront à partir du 16 juin prochain.

Le Président sénégalais, Macky Sall, a critiqué cette décision d'Air France, laquelle selon lui dénote de "l'attitude condescendante" de la France à l'égard des pays africains qu'elle considère toujours comme ses colonies. Le Chef de l’État dénonce notamment le fait d’avoir été mis devant le fait accompli.

Lu 253 fois Dernière modification le mardi, 19 mai 2020 15:28

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.