Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 1070 / Cette semaine = 4664 / Ce mois = 29228 / Total = 416177

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

dimanche, 08 décembre 2019 01:14

Le Togo confirme son réel engagement pour la survie, la protection et le développement de l’enfant

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Togo confirme son réel engagement pour la survie, la protection et le développement de l’enfant.

 

L’important taux de mortalité infanto-juvénile (123 %), notamment en raison des maladies infectieuses et parasitaires, et de la mortalité maternelle (350 pour 100 000 naissances vivantes) au Togo s’expliquent en grande partie par la faible accessibilité géographie et financière des populations aux soins obstétriques et néonataux, particulièrement en zones rurales.   

 Avec un taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans en constante diminution, passant de 146 pour mille en 2000 à 124 pour mille en 2010, puis à 71 pour mille en 2017, soit une diminution de plus de 51 % sur la période 2000-2017, le Togo confirme son réel engagement pour la survie, la protection et le développement de l’enfant.

Cette insuffisance de l’offre impacte également une demande en services de planification familiale qui n’est pas satisfaite, malgré une utilisation de la contraception parmi les plus faibles au monde (13,5 %).

Face aux taux élevés de mortalité infantile et maternelle, le gouvernement togolais a lancé un projet d‘amélioration de l‘accès aux soins et aux services de planification familiale, ainsi que de renforcement des capacités des équipes du ministère, dans les régions Maritime et des Plateaux.

Afin d’accroître l’accessibilité et la qualité des soins, les structures sanitaires de plusieurs régions sont réhabilitées et équipées, leur gestion renforcée et leur personnel bénéficie de formations de remise à niveau. Des expériences pilotes d’accessibilité financière sont également prévues. Il existe également un programme pour le renforcement des capacités du Ministère de la Santé au niveau central et déconcentré en matière de pilotage et de supervision des districts sanitaires.

Avec l’appui de l’Agence Française de Développement (AFD), 22 formations sanitaires bénéficient des actions du projet via une mise à niveau des soins obstétricaux et néonataux d’urgence, la réhabilitation des structures, l’équipement et la formation du personnel, tandis que leur gestion et  le recouvrement des coûts sont améliorés. Le Togo vise à réduire de 20 % la mortalité néonatale, de 25 % la mortalité maternelle et d’augmenter la prévalence contraceptive de 5 % dans les régions concernées.

Lu 102 fois Dernière modification le lundi, 09 décembre 2019 16:06

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.