Date du jour :

Aujourd'hui = 51 / Hier = 6633 / Cette semaine = 6684 / Ce mois = 65645 / Total = 1202276

jeudi, 07 mai 2020 11:02

Covid-19:L’Ansat œuvre pour la sécurité alimentaire en pleine crise sanitaire

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Depuis l’annonce de la pandémie au coronavirus, le monde agricole s’inquiètent des impacts sur le secteur traverse à savoir que des récoltes pourrissent dans les champs ou dans les entrepôts, en attendant des camions qui tardent à venir.

 

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a appelé déjà à une contribution internationale afin d'empêcher les chocs économiques causés par le covid-19.

Environ 80% des personnes les plus pauvres et la majorité de celles qui souffrent d’insécurité alimentaire vivent en milieu rural. Avant la pandémie déjà, plus de 820 millions de personnes ne mangeaient pas à leur faim. Dans le cadre d’une étude récente, l’Université des Nations Unies a déterminé que, dans le pire des scénarios, la pandémie pourrait faire basculer un demi-milliard de personnes supplémentaires dans la pauvreté.

« Cette pandémie met à mal les progrès accomplis ces dernières années en matière de lutte contre la pauvreté. Afin d’éviter de trop ébranler les économies rurales, il est essentiel de faire en sorte que le secteur agricole, les chaînes alimentaires, les marchés et le commerce continuent de fonctionner», a déclaré Gilbert F. Houngbo, président du FIDA.

La situation est jugée « alarmante » par certains experts, notamment aux Nations Unies et à la Banque mondiale. Ces derniers estiment à plusieurs millions le nombre de personnes dans la région qui risquent de se retrouver en pénurie alimentaire.

Au Togo, l’Agence nationale de l’agence en charge de la sécurité alimentaire (ANSAT) rassure sur l’état des ressources nationales en cette période de Covid-19.

Comme chaque année, l’Ansat a lancé une campagne d’achat de céréales afin de prélever les excédents de production, des stocks de céréales pour garantir un stock national de sécurité. Elle commercialise ensuite ce stock pour faire face à une éventuelle pénurie et/ou spéculation sur l’ensemble du territoire national. C’est dans cette optique qu’elle vient d’acheter des tonnes de riz  aux producteurs à Kovié dans la préfecture de Zio.

L’Agence a acheté 30 tonnes de riz de Kovié à raison de 380.000 francs CFA la tonne auprès de la coopérative Patience, pour un coût global de 11.400.000 francs CFA. Pour les paysans ayant des difficultés à commercialiser leurs produits, faute de circuit de distribution adapté, les campagnes d’achats de céréales de l’Ansat constituent une opportunité d’écoulement des produits. Cette nouvelle campagne a permis de renforcer l’autonomisation du producteur togolais à travers la bancarisation des organisations paysannes et des producteurs vivriers.

Dans la même dynamique, le ministère en charge de l’agriculture, a lancé un « Plan de riposte agricole Covid-19 », pour appuyer le très important secteur agricole face aux impacts du virus. Il s’agit non seulement de soutenir les agriculteurs, mais aussi booster la production.

Si l’objectif général est de gonfler le rendement de près de 230 milliards FCFA; dans le détail, les objectifs fixés sont notamment : d’atteindre une production de 225 000 tonnes pour le coton, près de 2 millions de tonnes pour le maïs, un peu plus de 332508 tonnes de riz, près de 140 milles tonnes de Soja.

Près de 70 000 tonnes d’excédents de produits céréaliers (maïs, riz local, sorgho, mil entre autres) ont ainsi été enregistrés à l’issue de la campagne 2019-2020, a informé le Directeur Général de l’ANSAT.

Lu 243 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.