Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 4760 / Hier = 6090 / Cette semaine = 10850 / Ce mois = 4760 / Total = 2058131

mercredi, 06 mai 2020 19:00

Coronavirus: Sani Yaya "Il est apparu la nécessité d’appuyer, en ce temps de pandémie Covid-19, les Systèmes Financiers Décentralisés"

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Sani Yaya (au milieu) Sani Yaya (au milieu)

Il est apparu la nécessité d’appuyer, en ce temps de pandémie Covid-19, les Systèmes Financiers Décentralisés. Cet appui devrait se faire à travers les établissements de crédit qui bénéficient suffisamment de liquidité de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

 

Le gouvernement s’est engagé à aider les systèmes financiers décentralisés (SFD). C’est ce qu’a rappelé mercredi Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances à l’issue d’une rencontre avec les responsables de l’association professionnelle des systèmes financiers décentralisés au Togo (APSFD). « Je tiens à vous assurer que le gouvernement fait de cette crise et de la situation des SFD une préoccupation majeure’, a-t-il déclaré.

Ces institutions ont un besoin d’assistance pour surmonter la pandémie et faire face à une situation inédite. Les premières informations que nous avons pu collecter auprès des principaux SFD font état de l’aggravation de la situation au 30 avril, a indiqué le président de l’association.

L’appui de l’Etat va se faire en concertation avec la BCEAO qui dispose de liquidités suffisantes. L’UEMOA a également convenu de soutenir les SFD.

« Un plaidoyer en faveur des institutions de microfinance a été fait lors de la Session Extraordinaire du Conseil des Ministres de l’UEMOA tenue le 20 avril 2020.Il a, aussi, insisté sur le ferme engagement du Gouvernement à  accompagner  les  SFD  durant  cette  période  de  crise.  La  rencontre  a permis d’avoir une même lecture des termes de l’avis n°008-04 du 27 avril 2020, notamment sur le report d’échéance sur les prêts pour une période de trois (03) mois charge d’intérêt, ni frais, ni pénalité de retard », a indiqué  Sani Yaya.

Sani Yaya a rappelé le rôle essentiel joué par les SFD dans l’accompagnement du secteur informel qui reste le moteur de l’économie togolaise, mais aussi dans celui de l’agriculture.

Il a demandé aux SFD de financer le fonds de roulement de crise de leur clientèle pour les aider à amortir le choc de la crise sanitaire sur leur activité. 

Les SFD devraient être  partie prenante dans le Fonds national de solidarité et de relance économique qui sera doté de 400 milliards de francs F cfa pour accompagner le secteur privé, y compris l'informel et protéger les plus démunis.

« Aucune structure ne sera victime de la crise sanitaire. Le chef de l’Etat et le gouvernement ferons leur devoir », a martelé le ministre. Le système financier décentralisé est une institution dont l’objet principal est d’offrir des services financiers à des personnes qui n’ont généralement pas accès aux opérations des banques et établissements financiers traditionnels.

Le Ministre de l’Economie et des Finances a réitéré aux SFD l’importance du financement du secteur agricole tout en les exhortant à accompagner l’Etat dans ce domaine. Il a, à cet effet, demandé à l’APSFD de travailler toujours en étroite collaboration avec la Cellule d’Appui et de Suivi des Institutions  Mutualistes  ou  Coopératives  d’Epargne  et  de  Crédit  (CAS-IMEC).  

Le Ministre a incité les DG des SFD, comme ce fut le cas pour les DG des banques, à financer le fonds de roulement de crise de leur clientèle pour les  aider  à  amortir  le  choc  de  la  crise  sanitaire  sur  leur  activité.  Il  est ressorti  des  discussions,  que  l’impact  du  Covid-19  sur  les  SFD  n’a commencé  par  se  ressentir  qu’à  partir  du  mois  d’avril  2020.  C’est pourquoi,  le  Ministre  a  remercié  les  SFD  pour  leur  anticipation  en percevant très trop le risque et en prenant à cet effet les mesures idoines qui s’imposent.

Le Ministre a réitéré la mise en place d’un Comité comprenant le Ministère de  l’Economie  et  des  Finances,  la  BCEAO,  l’APBEF,  l’APSFD  et  le Secteur Privé, qui sera chargé de réfléchir aux mesures à prendre dans le cadre de la relance de l’économie nationale après la pandémie.

Lu 323 fois Dernière modification le mercredi, 06 mai 2020 19:18

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.