Composition2 result

Date du jour :

Aujourd'hui = 878 / Hier = 6100 / Cette semaine = 6978 / Ce mois = 170298 / Total = 1505605

samedi, 02 mai 2020 11:25

Fête des travailleurs : Laurent LAWSON; Premier secrétaire de PSDT « Nous devons prendre soins des uns et des autres. Prendre soin de toi c’est prendre soin de l’autre »

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Laurent Laté D. LAWSON Laurent Laté D. LAWSON

Chaque 1er mai est commémoré comme la journée internationale des travailleurs en mémoire du massacre de Haymarket Square, comme journée annuelle de grève pour la réduction du temps de travail à une journée de huit heures.

 

Particulièrement, le 1er mai 2020 s’est déroulé dans un contexte de crise sanitaire du coronavirus (Covid-19), entrainant l’annulation des grandes manifestations traditionnelles de la fête des travailleurs. Face à cette triste situation mondiale, le Premier secrétaire du Parti Social Démocrate du Togo (PSDT), LAWSON Laurent appelle les travailleurs à ne pas aller au découragement mais plutôt à promouvoir la solidarité les uns envers les autres. « Chers camarades du Parti Social Démocrate du Togo, nous avons une responsabilité, pas individuelle mais, collective. Nous devons prendre soins des uns et des autres. Prendre soin de toi c’est prendre soin de l’autre. Prendre soin des uns et des autres c’est de respecter les consignes », déclare-t-il dans une adresse aux travailleurs le 1er mai 2020.

 

 

Lire l’intégralité du message adressé aux travailleurs du Togo et du monde entier

Chers camarades syndicalistes,

Chers camarades du parti social-démocrate du Togo,

Camarades du CTSD-BT et d’ASSADEV,

Togolaises et togolais,

Le premier mai ou journée internationale des travailleurs était à l’origine une journée de lutte du mouvement ouvrier instaurée par la IIe Internationale, en mémoire du massacre de Haymarket Square, comme journée annuelle de grève pour la réduction du temps de travail à une journée de huit heures. Cette revendication fut satisfaite lors de l'entre-deux-guerres dans la plupart des pays européens industrialisés.

La fête du premier mai devint alors une journée de célébration des combats des travailleurs hommes comme femmes.

Elle est célébrée dans de nombreux pays du monde et est souvent un jour férié. D’importantes manifestations sont alors organisées par les travailleurs.

1er mai 2020, un premier mai pas comme les autres. Un premier mai exceptionnel qui est entré dans l’histoire où toutes les associations syndicales et tous les partis politiques de la gauche du monde manifesteront dans un calme total et en communication d’esprit avec tous les camarades du monde entier. Le COVID-19 est entré dans l’histoire du monde et spécialement dans l’histoire des manifestations  du 1er mai.   

Le COVID-19 nous ramène à une nouvelle réflexion du système de travail. Si le travail est un élément libérateur, il n’est pas par contre un élément de perte de vie. C’est par contre ce que nous remarquons avec la pandémie COVID-19. Nos lieux de travail sont vides, les salariés qui le peuvent n’ont recours qu’à un télétravail à 100 % subi pendant plusieurs semaines. Cela n’a rien à voir avec une personne qui travaille chez elle un jour ou deux par semaine pour s’épargner un temps de transport pénible. 

Le monde n’a jamais connu un tel choc sur l’activité économique. Comme je l’avais dit tout au début de la pandémie, nous sommes entrés dans la troisième guerre mondiale, une guerre pas avec des armes lourdes ni nucléaires mais plutôt avec une arme biologique plus dévastatrice qu’est le COVID-19.

Selon l’ONU, un tiers de la population mondiale serait actuellement confiné, c’est véritablement extraordinaire.

Camarades, togolaises et togolais, amis et populations du monde, rien ne sera plus comme avant. Selon les professionnels du travail et d’après les analystes, les effets  de l’épidémie de Covid-19 sur l’économie, le travail et la société mondiale seront très néfastes et de longue durée.  Une nouvelle estimation de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) publiée mercredi suggère que près de 25 millions dans le monde pourraient être au chômage d’ici peu.

La baisse du nombre d’emplois va aussi entraîner des pertes massives en matière de revenus pour les travailleurs. L’étude les estime dans une fourchette allant de 860 milliards de dollars à 3.400 milliards de dollars d’ici la fin 2020. Cela se traduira par une chute de la consommation des biens et des services, qui impactera à son tour les perspectives des entreprises et des économies.

L’OIT estime qu’entre 8,8 et 35 millions de personnes supplémentaires dans le monde se retrouveront en situation de travailleurs pauvres, comparé à la projection originale pour 2020 (qui prévoyait une baisse de 14 millions au niveau mondial). Ceci touchera très gravement les travailleurs vivant autour ou sous le seuil de la pauvreté.

Ce qui est pénible c’est l’un des secteurs où les femmes sont plus employées, le secteur de la santé, qui est le plus touché. Je profite du moment pour envoyer mes salutations et mes soutiens indéfectibles à ces travailleurs de santé très touchés en cette période de la pandémie COVID-19.

Camarades, togolaises et togolais, Amis et Populations du monde,

A l’heure où je nous parle, nous avons dans le monde 3 267 867 cas confirmés, 233 560 décès. Au Togo nous avons 116 cas confirmés et 9 décès. Les chiffres ne reculent pas mais plutôt augmentent d’heures en heures et de jour en jour. Nous n’avons plus la possibilité de nous serrer les mains, de nous embrasser plutôt de nous distancer les uns des autres. Nous devons nous laver les mains plusieurs fois par jours, réduire au maximum les visites aux parents, aux enfants et aux amis. Mais jusqu’à quand ? 

Chers camarades du Parti Social Démocrate du Togo, nous avons une responsabilité, pas individuelle mais, collective. Nous devons prendre soins des uns et des autres. Prendre soin de toi c’est prendre soin de l’autre. Prendre soin des uns et des autres c’est de respecter les consignes. Dans les prochains jours nous sortirons pour apporter nos modestes contributions à la population togolaise à travers certaines villes et quartiers dans le domaine de la communication et selon nos capacités. Je nous demande d’être patients et compréhensibles envers les populations que nous rencontrons.

Camarades, togolaises et togolais,

Je ne peux pas terminer sans saluer notre Nation qui le 27 Avril 2020 à fêter ces soixante ans (60) d’indépendance. Je présente ici un peu en retard mes salutations et vœux de la fête d’indépendance.

Pour terminer, je nous souhaite une bonne fête de la journée internationale des travailleurs

 

Le Premier Secrétaire

Laurent Laté D. LAWSON

Lu 504 fois Dernière modification le samedi, 02 mai 2020 11:43

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.