Date du jour :

Aujourd'hui = 3 / Hier = 7067 / Cette semaine = 34224 / Ce mois = 46170 / Total = 1182801

mercredi, 29 avril 2020 14:34

Identification biométrique : Le Togo, Bénin, Burkina Faso et Niger bénéficient d’un financement de 273 millions $ de la Banque Mondiale

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Togo, Bénin, Burkina Faso et Niger ont bénéficié du Groupe de la Banque Mondiale dans la mise en œuvre de leur système d’identification biométrique du financement de 273 millions $ de l'Association internationale de développement (IDA) le 28 avril 2020 à Washington.

 

Au Togo, il sera un coup de pouce supplémentaire au projet d’identification nationale biométrique (e-ID Togo) déjà bien avancé, et une des priorités du Chef de l’Etat pour son prochain quinquennat. L’objectif de ce projet est de doter chaque individu résident d’un numéro d’identification unique (NIU).

Ce projet entre dans le cadre du processus de modernisation et de réforme de l’administration publique engagé par l’Etat togolais. « e-ID Togo », vise à développer un système biométrique moderne qui identifie de manière unique tous les individus vivant sur le territoire national, avec pour objectif de disposer d’informations fiables permettant, notamment la fourniture ciblée de services publics et sociaux.

Le système e-ID Togo, permettra à terme, la délivrance de documents authentiques et de nouveaux documents d’identité sécurisés, conformes aux standards internationaux. En outre, l’utilisation d'un numéro unique d'identification et l’authentification biométrique des personnes, seront utiles pour parer au cas de fraudes et d’abus d’identité.   

Cette enveloppe, allouée au titre du Programme d’identification unique pour l’intégration régionale et l’inclusion en Afrique de l’Ouest (WURI) dans sa phase 2, est destinée à faciliter l'accès aux services à des millions de personnes, en particulier aux femmes et aux catégories sociales les plus pauvres.

Le programme porté par la Cedeao, vise en effet à mettre en place des systèmes d'identification de base qui incluent toute personne présente physiquement dans l’espace communautaire, indépendamment de sa nationalité, de sa citoyenneté ou de son statut juridique.

Rappelons que le programme WURI, qui s’élève à un coût global de 395,1 millions $, a été inauguré en 2018 avec la Côte d'Ivoire et la Guinée dans sa première phase.

 

Lu 193 fois Dernière modification le mercredi, 29 avril 2020 14:50

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.