Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 531 / Cette semaine = 1881 / Ce mois = 26445 / Total = 413394

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

mardi, 19 novembre 2019 13:24

Djéréhouyè/Préf Ogou : Le volet de la recommandation 54 de la CVJR,les réparations communautaires et collectives lancées par le HCRRUN

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les programmes de réparations, qui sont souvent recommandées par des commissions de vérité ou qui peuvent être le résultat de procédures judiciaires et sont généralement administrés par des institutions étatiques,ont pour but de reconnaître et dignifier les victimes en tant que détenteurs de droits.

 

C'est dans la perspective d'amener les communautés en conflit sur la terre de nos aïeux, à s'asseoir ensemble,à échanger,à identifier ensemble des projets à réaliser ensemble pour leur communauté,comme l'a souligné la recommandation 54 de la CVJR,que la présidente du commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l'Unité Nationale,Awa Nana,a procédé au lancement officiel des réparations communautaires et collectives à Djéréhouyè dans la préfecture de l’Ogou,en présence du Directeur de cabinet du MATDCL,Robert Baoubadi BAKAÏ,de l'ensemble des préfets de la région des plateaux,des élus locaux des chefs traditionnels-religieux.... et d'une foule curieuse de savoir ce dont il en serait question.

Pour Mme Awa Nana,présidente de HCRRUN,c'est une occasion exceptionnelle d'accompagner les groupes sociaux en conflit dans diverses communautés,à discuter ensemble de leur problème,à identifier collégialement des projets à réaliser ensemble dans le souci d'un développement d'intérêt communautaire.C'est le lieu aussi d’impliquer les autorités administratives-traditionelles-religieuses,les différents groupes sociaux, les regroupements de femmes et de jeunes par des rencontres sous forme de séances d'écoutes et de débats afin de les amener à cultiver le vivre-ensemble,la participation citoyenne et la cohésion sociale,donnes très chères au chef de l'État, pour un Togo nouveau.Dans toutes les communautés ciblées, diverses actions seront menées dans le but de réaliser enfin de compte des œuvres qui seront des réalisations de réconciliation(construction d'une école,un marché, une unité sanitaire....),des projets étudiés et choisis par les différentes couches en conflit,composants ses communautés.

La recommandation 54 de la CVJR a mis l'accent sur des réparations communautaires et collectives dans le cas spécifique des violences intercommunautaires et de déplacements de population;Elles peuvent être d'utilité publique ou de projets de développement d'intérêt communautaires distinguées des projets ordinaires de l'État;Et qu'une attention particulière soit minutieusement accordée aux problèmes de chefferie traditionnelle,de fonciers et aux abus d'autorité qui sont souvent le fondement des conflits intercommunautaires.À cet effet,des actions de réconciliation traditionnelle ou de médiation peuvent alors être menées en vue de rétablir la cohésion dans les communautés.

Ces réparations visent à créer un espace pour la participation des victimes à la reconstruction de la société post-transition.Les programmes de réparation sont surtout des gestes matériels et symboliques,qui pourraient contribuer à réparer les préjudices et à apaiser les souffrances endurées par ses communautés.Le choix de Djéréhouyè pour ce lancement est dû au fait qu'elle est une localité à conflit dont le HCRRUN,y est déjà intervenu dans les recherches d'approches de solutions pour un vivre-ensemble durable.

Lu 85 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.