Date du jour :

Aujourd'hui = 4927 / Hier = 6843 / Cette semaine = 17831 / Ce mois = 29777 / Total = 1166408

lundi, 20 avril 2020 17:14

Coronavirus : Gilbert F. Houngbo « Nous devons agir dès maintenant pour éviter que cette crise sanitaire ne devienne une crise alimentaire »

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
gilbert houngbo gilbert houngbo

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a appelé lundi à une contribution internationale afin d'empêcher les chocs économiques causés par le covid-19.

 

Le fonds secours s'élève à 200 millions de dollars, soit 120,58 milliards FCFA, pour atténuer l'impact du coronavirus sur les petit agriculteurs et producteurs ruraux.

« Nous devons agir dès maintenant pour éviter que cette crise sanitaire ne devienne une crise alimentaire. Les retombées de la pandémie de COVID-19 pourraient plonger davantage encore les familles rurales dans la pauvreté, la faim et le désespoir, ce qui constituerait une véritable menace pour la prospérité et la stabilité mondiales. Il faut prendre des mesures immédiates et donner aux populations rurales les moyens de s’adapter et de se relever plus rapidement, de façon à éviter une crise humanitaire de plus grande ampleur », a déclaré Gilbert F. Houngbo, le Président du Fonds.

Environ 80% des personnes les plus pauvres et la majorité de celles qui souffrent d’insécurité alimentaire vivent en milieu rural. Avant la pandémie déjà, plus de 820 millions de personnes ne mangeaient pas à leur faim. Dans le cadre d’une étude récente, l’Université des Nations Unies a déterminé que, dans le pire des scénarios, la pandémie pourrait faire basculer un demi-milliard de personnes supplémentaires dans la pauvreté.

« Cette pandémie met à mal les progrès accomplis ces dernières années en matière de lutte contre la pauvreté. Afin d’éviter de trop ébranler les économies rurales, il est essentiel de faire en sorte que le secteur agricole, les chaînes alimentaires, les marchés et le commerce continuent de fonctionner», a déclaré Gilbert F. Houngbo.

La plupart des populations les plus pauvres souffrent déjà des conséquences des changements climatiques et des conflits. En milieu rural, le ralentissement économique pourrait aggraver cette situation, exacerbant la faim et l’instabilité, en particulier dans les États fragiles.

Les gouvernements de plus de 65 pays ont demandé au Fonds de les aider à faire face aux conséquences de la pandémie. Le FIDA a déjà commencé à adapter ses projets et à réaffecter des fonds pour répondre à ces demandes.

Lu 345 fois Dernière modification le lundi, 20 avril 2020 17:21

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.