Date du jour :

Aujourd'hui = 4231 / Hier = 6190 / Cette semaine = 15802 / Ce mois = 15802 / Total = 604677

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
mercredi, 15 avril 2020 14:30

Secteur privé : Les acteurs et le gouvernement dans la dynamique de la transformation structurelle de l’économie togolaise

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le secteur privé est central dans l’économie nationale de plusieurs pays africains.

 

Il va tirer la croissance, en particulier en Afrique où la problématique essentielle est de trouver des emplois pour les jeunes. Il ne s’agit pas de créer des emplois de fonctionnaires mais des emplois dans le secteur privé qui regroupe les multinationales mais également les petites et moyennes entreprises et l’auto-entreprenariat.

Les entreprises togolaises doivent faire preuve de dynamisme et créer de l’emploi et c’est l’idéal. D’ailleurs, le gouvernement veut s’appuyer sur l’investissement privé pour faire du Plan National de Développement sur la période 2018-2022 une réussite. Sur les 8 milliards d’euros nécessaires, le concours de l’Etat ne sera que d’un tiers.

Le PND vise à transformer durablement l'économie togolaise pour une croissance économique forte, résiliente, créatrice d'emploi et induisant l'amélioration du bien-être social, avec à la clé un taux de croissance projeté de 7,6% à l'horizon 2022

L’économie togolaise a besoin d'une nouvelle génération d'entreprises et d'entrepreneurs, des champions capables de porter l'avenir de toute une nation.

A cet effet, le gouvernement a organisé de la Semaine du secteur privé en novembre 2019 traduit la volonté des pouvoirs publics togolais à faire du secteur privé, un partenaire privilégié dans la transformation structurelle de son économie.  

Placée sous le thème: « Secteur privé : moteur de croissance et de développement socioéconomique du Togo », la semaine a permis d’explorer les voies et moyens pour permettre au secteur privé de continuer à jouer son rôle de partenaire privilégié du développement national.

De surcroît, pour stimuler le secteur privé et la création d’entreprises, plusieurs mesures ont été prises par les autorités notamment l’attribution de 20% de marchés publics aux jeunes et femmes entrepreneurs. Plus loin, une proportion revue de 5% à la hausse a été décidée en avril 2019.

Les autorités togolaises souhaitent des contributions pragmatiques pour un secteur privé dynamique, fort et compétitif, une proposition d'actions prioritaires pour favoriser le développement du secteur privé et améliorer davantage l'environnement des affaires au Togo.

Cette semaine a permis d’élaborer une série de mesures pour promouvoir la production, la transformation, la commercialisation et la consommation des produits togolais.

Lu 125 fois Dernière modification le mercredi, 15 avril 2020 15:09

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.