Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 600 / Cette semaine = 5253 / Ce mois = 18300 / Total = 339556

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

vendredi, 18 octobre 2019 21:08

Les scribes formés à l’utilisation efficace des données dans le journalisme de santé publique à COM5

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Lusaka, Zambie, le 17 octobre 2019 (CEA) - Vingt journalistes de salles de presse de quelques pays africains ont reçu cette semaine une formation sur l’utilisation efficace des données des faits de l’état civil et des statistiques de l’état civil (CRVS) dans le journalisme en santé publique, lors de la cinquième conférence des ministres africains responsables des CRVS.

 

La formation a été dispensée par Bloomberg Data for Health Initiative and Vital Strategies, en collaboration avec l’équipe du Programme africain pour l’amélioration accélérée de l’enregistrement des faits civils et des statistiques de l’état civil (APAI-CRVS), dont la Commission économique pour l’Afrique (CEA).

 « Nous avons eu 20 journalistes représentant cinq pays de la région Afrique qui ont participé à ce programme de formation de deux jours qui mettait l’accent sur l’importance des systèmes fonctionnels nationaux des CRVS et les histoires riches qui peuvent émerger à partir des données de CRVS pour la participation et la responsabilité du public pour le développement national », déclare James Mwanza de Bloomberg Data for Health Initiative and Vital Strategies.

Les journalistes, dit-il, ont acquis des compétences dans les meilleures pratiques pour inclure des données précises et transparentes dans les reportages, en mettant un accent particulier sur le renforcement des compétences analytiques les plus pertinentes pour leur travail de journaliste.

William Muhwava, Chef de la Section des statistiques démographiques et sociales du Centre africain pour la statistique, de la CEA, indique que la formation est essentielle car elle aide les journalistes dans leurs reportages, en particulier à mesure que les données deviennent plus accessibles et plus répandues.

« Les statistiques peuvent être un défi pour tout le monde et une telle formation permet de faire ressortir le meilleur de nos journalistes sur le continent alors qu’ils couvrent les défis de santé publique auxquels nos communautés font face aux niveaux communautaire, national et même mondial », déclare-t-il.

M. Muhwava informe que la formation aidera également les journalistes et leurs salles de presse à mieux comprendre et à évaluer la validité des divers types de données sur la santé qu’ils reçoivent ou découvrent et à les communiquer de manière claire et précise.

La conférence a donné l’occasion aux journalistes d’aborder les sujets liés au CRVS qu’ils développeront sous forme de reportages une fois rentrés dans leurs salles de presse.

Les journalistes ont eu l’occasion de participer à une conférence de presse avec les ministres et les hauts fonctionnaires des Nations Unies sur les CRVS et ont eu des entretiens avec des experts de la cinquième Conférence des ministres africains responsables des CRVS (COM5) et des représentants du gouvernement de leur pays d’origine et à travers le continent .

La formation a fourni un aperçu détaillé du système de CRVS en termes de ce qu’il est et de son importance. Elle a aidé le groupe restreint de journalistes à développer et à améliorer leurs compétences liées à l’utilisation des données dans les rapports. Les sujets abordés comprenaient les sources primaires de données sur la santé publique ; les termes et concepts communs liés aux données ; les méthodes de base pour analyser, interpréter et visualiser les données de santé publique et les tactiques efficaces pour interroger des experts en santé publique sur des sujets riches en données.

Lu 193 fois Dernière modification le vendredi, 18 octobre 2019 21:21

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.