Date du jour :

Aujourd'hui = 5192 / Hier = 5380 / Cette semaine = 10573 / Ce mois = 10573 / Total = 599448

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
lundi, 06 avril 2020 11:13

Malgré les défis, l’UNICEF continue d’approvisionner en fournitures essentielles les pays touchés alors que le nombre de cas de COVID‑19 ne cesse de croître

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

COPENHAGUE/NEW YORK, le 03 Avril 2020 – Alors que la pandémie de COVID-19 continue de s’amplifier, l’UNICEF s’emploie à approvisionner les pays touchés en fournitures essentielles, notamment en équipements de protection individuelle (EPI) qui font cruellement défaut.

 

Aux côtés d’un millier de fournisseurs et de leaders industriels à travers le monde, l’UNICEF est mobilisé pour trouver des solutions face aux contraintes de marché actuelles. Malgré une situation particulièrement tendue, à commencer par les achats massifs et les restrictions qui commencent à peser sur les exportations, l’UNICEF a réussi à s’assurer la disponibilité de ses fournisseurs entre avril et juin pour l’approvisionnement de certains produits essentiels, à savoir : 26,9 millions de masques chirurgicaux, 7,1 millions de blouses chirurgicales, 1,5 million de paires de lunettes de protection et 29 000 thermomètres infrarouges.

« Alors même que la rapidité et l’ampleur de la crise posent d’innombrables défis, nous redoublons nos efforts pour nous assurer que les fournitures de l’UNICEF parviennent le plus rapidement possible aux personnes dans le besoin », a déclaré Etleva Kadilli, Directrice de la Division des approvisionnements de l’UNICEF basée à Copenhague. « La protection du personnel soignant demeure notre priorité absolue. Ce sont ces héros en première ligne qui continuent sans relâche de prodiguer des soins et d’apporter du soutien aux enfants et aux familles touchées par cette crise mondiale sans précédent. »

Depuis le début de l’épidémie, l’UNICEF a fourni plus de 4,27 millions de gants, 573 300 masques chirurgicaux, 98 931 respirateurs N95, 156 557 blouses et 12 750 lunettes de protection aux pays qui en ont besoin dans leur lutte contre la pandémie.

Parmi les approvisionnements récents :

L’UNICEF a fourni des équipements hospitaliers et des EPI d’une valeur approximative de 2 millions de dollars des États-Unis à la province du Hubei, en Chine, pour aider l’État à y faire face à la COVID-19. Parmi les matériels expédiés, on compte : 150 défibrillateurs, 200 électrocardiographes, 35 dispositifs portables à ultrasons, 100 pompes à perfusion, 40 000 masques N95, 20 000 blouses et 13 000 paires de lunettes de protection.

Depuis le 1er mars, trois chargements d’environ 8 tonnes d’EPI sont arrivés à bon port à Téhéran, en Iran. Les fournitures ont été distribuées aux hôpitaux et aux établissements de soins dans les six provinces les plus touchées, et 18,5 tonnes d’EPI supplémentaires sont attendues dans les prochains jours.

La semaine dernière, l’UNICEF a fait parvenir 14 tonnes d’EPI – 114 300 masques chirurgicaux, 12 681 blouses et 449 868 paires de gants – au Pakistan pour protéger les agents de santé qui œuvrent en première ligne.

Parmi les autres approvisionnements prévus, on compte des EPI à destination de la République populaire démocratique de Corée, de l’Érythrée, de l’Indonésie, de la Palestine et du Venezuela, et des concentrateurs d’oxygène pour le Soudan du Sud, la République démocratique du Congo (RDC), l’Érythrée, l’Ukraine et l’Afghanistan.

Bien que l’Europe soit l’une des régions les plus touchées par le COVID-19, la Division des approvisionnements de l’UNICEF à Copenhague – qui constitue le plus grand entrepôt d’approvisionnement humanitaire au monde – demeure pleinement opérationnelle : l’entrepôt fonctionne par quarts 7 jours sur 7 et continue de produire des kits de santé, d’EAH (eau, assainissement et hygiène), de développement de la petite enfance et d’éducation. Les équipes de la division travaillent d’arrache-pied pour élargir l’accès aux matériels permettant de lutter contre la COVID-19. Elles continuent aussi de soutenir les autres programmes de l’UNICEF et les interventions d’urgence au Yémen, en Syrie et en RDC.

La rapidité à laquelle se propage l’épidémie dans le monde et son ampleur ne font qu’accroître la pression sur les marchés et placent les activités d’approvisionnement de l’UNICEF face à des défis inédits.

Les restrictions renforcées sur le transport international ont des répercussions sans précédent sur les activités mondiales de fret. Elles perturbent les chaînes d’approvisionnement, créent des goulots d’étranglement et entraînent des retards ainsi qu’un surenchérissement des coûts de l’acheminement des fournitures vitales destinées aux programmes humanitaires et de développement.

Pour surmonter ces défis, l’UNICEF s’emploie à passer en revue la capacité et la couverture du fret aérien mondial. L’agence onusienne travaille avec ses bureaux du monde entier, les transporteurs et des organisations partenaires afin d’établir des priorités dans les envois et d’organiser si besoin des vols charters pour acheminer les fournitures essentielles et matériels d’urgence.

L’UNICEF a par ailleurs pris des mesures préventives et a décentralisé certains de ses stocks critiques. Des fournitures telles que des kits d’urgence et d’autres matériels d’intervention essentiels ont été expédiés vers ses plateformes stratégiques à Dubaï, Panama et Accra, et s’organise pour prendre des dispositions similaires en l’Afrique de l’Est et australe.

L’UNICEF a lancé un appel de 651,6 millions de dollars É.-U. pour soutenir sa riposte face à la pandémie de COVID-19.

Lu 82 fois Dernière modification le mercredi, 08 avril 2020 22:45

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.