Date du jour :

Aujourd'hui = 134 / Hier = 6201 / Cette semaine = 25490 / Ce mois = 55709 / Total = 815644

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

samedi, 04 avril 2020 11:41

Coronavirus : L’état d’urgence sanitaire au Togo. Voici quelques dispositions d'une application stricte

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans la lutte contre le coronavirus au Togo, le président de la république Faure Gnassingbé dans son adresse à la nation le 1er avril dernier a décrété l’état d’urgence sanitaire pour une durée de 03 mois.

 

Le bouclage de  toutes les PREFECTURES du Togo. On ne peut pas circuler ENTRE les préfectures, c'est à dire aller d'une préfecture à une autre. Mais on peut circuler à l'intérieur d'une même préfecture.  Quand on parle de Lomé, on entend le GRAND Lomé, c'est à dire les préfectures du Golfe et d'Agoe nyive réunies. La boucle est donc la boucle extérieure aux 2 préfectures. On peut donc aller de Baguida à Adetikope ou du bord de mer à Legbassito par exemple, sans problème. Cette mesure vise à rompre la chaine de contamination et à éviter que des porteurs sains de Lomé ou d'ailleurs aillent contaminer les populations de la Binah.

Cette mesure fera l'objet d'une application stricte, même si quelques exceptions liées notamment aux évacuations sanitaires ou aux agents de sécurité pourront être organisées. Le Président de la République a dit " Aucun écart ne sera toléré".

Les hôtels et restaurants ouvriront désormais de 8h à 16h

S’ils ne fermeront pas, dans un souci de maintien de l’activité économique, les établissements hôteliers ou de restauration devront désormais modifier officiellement leurs horaires. De 08h à 16h, c’est la décision du ministre de l’administration territoriale, précisant que la mesure est valable sur toute l’étendue du territoire national.

Les débits de boissons ne peuvent faire que de la vente à emporter. Ils ne peuvent plus accueillir du public sur place. Cela veut dire plus de chaises ni de tables. Vous achetez pour aller boire chez vous à la maison. De grâce mes frères et sœurs,  ne transformons pas nos domiciles en bars privés ou on se retrouve, on commande au bar et on se regroupe à la maison entre amis pour boire. La même chose pour les vendeuses des boissons locales (tchoukoutou).

Le problème ce n'est pas le bar, ni la vendeuse, le problème c'est le regroupement. Chaque fois que nous sommes ensemble le risque de contamination est élevé. Ne nous rendons plus visite dans les maisons. Rappelez-vous que lorsque vous donner une chaise ou un fauteuil à quelqu'un en s'asseyant ou en se levant, il va s'appuyer sur les rebords de la chaise ou sur les accoudoirs du fauteuil. Nous n'avons pas le réflexe de nettoyer la chaise ou le fauteuil au départ du visiteur.  Les suivants ou vous-même dès que vous vous asseyez s'il y avait une contamination vous la prenez. 

Plus de transport de passager sur les engins à 02 roues et tricycles

A partir du samedi 04 avril, il est formellement interdit aux conducteurs des engins à deux roues de transporter des personnes. Il en va de même pour les tricycles. Ainsi en ont décidé le 03 avril, les ministres de la sécurité et des transports.

Ainsi, il est également interdit de remorquer un passager à moto. Les zemidjans sont interdits. Vous devez être seul sur votre moto. Pardon mes frères et sœurs, c'est difficile,  mais respectons ça. Sinon vous serez malades. Le passager s'agrippe au pilote de la moto et se colle à lui. Il prendra le virus du pilote et déposera son virus sur les habits du pilote. Le vent ramène derrière les sécrétions du pilote surtout s'il n'a pas de bavette. C’est le passager qui prendra tout sur son visage et donc le virus aussi.

Concernant les transports urbains

Dans les transports en commun respectons la règle suivante : 

- Un véhicule de 5 places ne peut prendre que 3 passagers + le chauffeur = 4

- Un véhicule de 9 places ne peut prendre que 5 passagers + le chauffeur = 6

- Un véhicule de 15 places ne peut prendre que 8 passagers + le chauffeur = 9

Les bus Sotral de Lomé  95 places ne peut prendre que 30 passagers + le chauffeur = 31.

C'est pour respecter les écarts entre les personnes dans le véhicule. Tous doivent avoir leur bavette ou au moins éviter de parler. C'est valable pour les véhicules personnels également. Lorsque le véhicule est plein, de grâce, ne montez pas. Ceux qui ont banalisé ces règles sont aujourd'hui malades.

Au bilan officiel du 03 avril 2020, on dénombre au Togo, 40 cas confirmés au total, 20 cas sous traitement, 17 guéris et 03 décès.

Lu 260 fois Dernière modification le samedi, 04 avril 2020 12:01

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.