Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 848 / Cette semaine = 3795 / Ce mois = 24860 / Total = 346116

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

dimanche, 13 octobre 2019 15:01

Les autorités ivoiriennes ont « tenté de faire arrêter Guillaume Soro pendant son séjour en Espagne », indique Mousa Touré

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les autorités ivoiriennes ont « tenté de faire arrêter Guillaume Soro pendant son séjour en Espagne en s'appuyant sur Interpol », a indiqué samedi Mousa Touré, chargé de communication de l'ex-président de l'Assemblée nationale.

 

« Le régime d'Alassane Ouattara a tenté de faire arrêter Guillaume Soro pendant son séjour en Espagne en s'appuyant sur Interpol », accuse Moussa Touré, sur son compte Facebook.  Le régime d'Abidjan, poursuit-il,  a  essuyé « une autre défaite dans sa volonté démentielle d'humilier Guillaume Kigbafori Soro par tous les moyens ». 

« L'opération a échoué et les policiers d'Interpol ont désigné le commanditaire de cette ignominie : le régime d'Abidjan et ses serviteurs zélés », a-t-il relevé, avant d'ajouter que « cette affaire n'en restera pas là ». M. Soro a pris part samedi à Valencia, en Espagne, à une rencontre dénommée « Crush party » avec des ressortissants Ivoiriens.

Au cours de cet événement, il s'est enrôlé via un lien de la plate-forme politique Générations et peuples solidaires (GPS) dont il est le président.  GPS, créé au travers d'un élan « participatif » des citoyens, se veut un éventail représentatif de la Côte d'Ivoire, a dit M. Soro, devant des ressortissants Ivoiriens à Valencia, en Espagne, à l'occasion d'une rencontre dénommée « Crush party 2019».   

On se rappelle que Guillaume Soro a rendu sa démission le 8 février dernier de son poste à la tête de l’Assemblée nationale ivoirienne où dans un discours, il est revenu sur les circonstances de cette démission suite à son refus d’adhérer au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP du président Alassane Ouattara).

« J’ai eu plusieurs rencontres avec le président de la République. Il a été question de mon positionnement idéologique par rapport au RHDP. J’étais face à un dilemme. Trahir mes convictions, donc sauver un poste confortable, ou descendre de mon piédestal et rendre ma démission de mes fonctions, afin de pouvoir me regarder dans une glace », avait expliqué l’ex-chef de la rébellion des Forces nouvelles.

Guillaume Soro est un homme politique ivoirien. Ancien secrétaire général de la rébellion des Forces Nouvelles de Côte d’Ivoire (FNCI), il est devenu premier ministre en 2007 et président de l’Assemblée Nationale en mars 2012. Il est proche d’Alassane Ouattara qu’il a soutenu pendant la crise de 2010-2011 face à Laurent Gbagbo.

Lu 634 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.