Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 1067 / Cette semaine = 4661 / Ce mois = 29225 / Total = 416174

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

samedi, 12 octobre 2019 13:19

65,9% des individus de 18 ans et plus estiment avoir confiance en l’Etat pour assurer leur sécurité, selon l’enquête ERI-ESI de 2017

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les résultats de l’Enquête régionale intégrée sur l’emploi et le secteur informel (ERI-ESI) réalisée par l’Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED) entre août et octobre 2017 sur toute l’étendue du territoire national ont été rendu public le 11octobre à Lome en presence du Secrétaire Général du ministère de la Planification du développement et de la cooperation Etsri Homevor, des partenaires techniques et financiers.

 

Sur un échantillon de 7 200 ménages (dont 4 200 en milieu urbain et 3 000 en milieu rural), 6250 ont répondu favorablement. Au terme de cette enquête réalisée dans le cadre du Programme statistique régional (PSR, 2015-2020), il en resort que l’accès à l’eau potable représente 59, 3 % des ménages et plus d’un ménage sur deux (50, 8 %) a accès l’électricité, le taux net de scolarisation au primaire représente 89,5 % et celui du secondaire est de 57,4 %, tandis que 10,5 % des enfants en âge d’être au primaire sont hors du système éducatif.

Dans le domaine de l’emploi, l’enquête révèle que la proportion des emplois formels dans les secteurs non agricoles représente 12,1 % (dont 21,7% chez les hommes contre 4,4% chez les femmes) contre 87,9 % d’emplois informels. La rémunération honoraire moyenne des salariés quant à elle, est de 820 FCFA et le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) est de 3,9 %.

Du point de vue du secteur informel, les unités de production informelle (UPI) qui travaillent à domicile représentent 29,8 %. L’effectif moyen des UPI au démarrage de leurs activités est de 1,2 perssonne, 95,5 % des UPI tirent leurs matières premières des ménages et des particuliers et 45,2 % de ces UPI sont informelles pour des raisons d’ignorance de se faire enregistrer dans les régistres du commerce. Sur la question de gouvernance, paix et sécurité, l’enquête précise que 62,0% des individus de 18 ans et plus estiment que la corruption est importante dans le pays et 65,9% ont confiance en l’État pour assurer leur sécurité.

Pour le Directeur Général de l’INSEED Kwassi Kouamé, l’idée de l’enquête est de fournir la situation des domaines précités dans les Etats membres de l’UEMOA au plan national, par milieux de résidence et pour chacune des régions du pays. « Spécifiquement, il s’agit de connaître les revenus de l’activité et leur distribution, le niveau du chômage et le profil des chômeurs, l’ampleur du sous-emploi ; d’établir les comptes des unités de production informelles, de déterminer le poids du secteur informel dans l’économie nationale, d’analyser les contraintes et les opportunités du secteur informel et de fournir des informations sur la perception des individus sur la démocratie et la gouvernance, la paix et la sécurité, la qualité des institutions et la corruption”, a-t-il précisé.

L’enquête est réalisée dans les huit (8) Etats de l’UEMOA avec l’appui technique de l’Observatoire économique et statistique d’Afrique subsaharienne (AFRISTAT) et l’appui financier de la commission de l’UEMOA. Elle permettra de mettre à la disposition des Etats et des organes de l’union, des statistiques harmonisées, fiables, à jour et conformes aux normes internationales en vue de renforcer leur comparabilité d’un pays à un autre dans l’espace UEMOA.

Lu 243 fois Dernière modification le samedi, 12 octobre 2019 13:29

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.