Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 104 / Cette semaine = 1042 / Ce mois = 20508 / Total = 310546

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

mardi, 08 octobre 2019 12:50

Guinée : L’opposition et la société civile se mobilisent contre un probable 3è mandat du président Alpha Condé à partir du 14 octobre prochain

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Lundi 7 octobre, dans une déclaration à l'issue d'une réunion extraordinaire, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC), qui regroupe des partis d'opposition, des syndicats et des membres de la société civile en Guinée s'est "réjoui de n'avoir pas pris part à la mascarade déguisée sous le label de consultations, qui n'était qu'une nouvelle manœuvre dilatoire destinée à servir d'alibi pour légitimer le processus de coup d'Etat constitutionnel entrepris par le pouvoir guinéen".

 

A cet effet, le FNDC "lance un appel à la mobilisation de tous les Guinéens", à partir du 14 octobre, à travers des "manifestations républicaines".

L'opposition met en garde contre de nouvelles violences, alors qu'une centaine de manifestants ont été, selon elle, tués par les forces de l'ordre depuis l'arrivée au pouvoir d'Alpha Condé en décembre 2010. Les autorités font pour leur part état d'une douzaine de policiers ou militaires tués lors de manifestations au cours de cette période.

Le Front recommande aux compagnies minières, banques, usines, stations-service et aux autres entreprises publiques et privées de "suspendre toute activité durant les manifestations, en vue d’éviter tout incident dommageable".

Le Président de la Guinée Alpha Condé a-t-il la tentation du 3è mandat ? On se rappelle, que de New York, le 22 septembre dernier, il a appelé les Guinéens à se préparer à un référendum et à des élections !

A son poste depuis 2010, il a souvent contesté la pertinence de la limitation du nombre de mandats. Il n'est pas encore allé jusqu'à lancer une réforme constitutionnelle.

Mais il a mandaté début septembre son Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, pour qu'il organise de larges "consultations" portant en particulier sur la constitution. Ces consultations, qui doivent en principe s'achever mercredi 25 septembre dernier, sont boycottées par les principaux partis d'opposition.

Plusieurs fois reportées, les législatives auront lieu le 28 décembre 2019. Pour l'opposition, c'est la première étape d'une stratégie bien étudiée par l'actuel président, Alpha Condé, pour briguer un troisième mandat grâce à une modification de la Constitution.

Plusieurs membres d'un mouvement créé pour s'opposer à un troisième mandat d'Alpha Condé ont été interpellés en avril et mai 2019 lors de manifestations émaillées d'incidents, avant d'être relaxés par la justice.

Lu 209 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.