Imprimer cette page
samedi, 28 septembre 2019 20:02

Les chercheurs américains trouveraient une solution facile et peu coûteuse à la perte de cheveux

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Environ 25 % à 30 % des hommes présentent des signes de calvitie au début de la trentaine. La moitié d'entre eux auront une perte importante des cheveux à 50 ans.

 

De nombreuses équipes de recherche tentent depuis des décennies de trouver une solution à la perte des cheveux. La thérapie régénératrice du cheveu humain est l’un des champs de recherche les plus prometteurs.

Une technologie peu coûteuse stimulant la croissance des cheveux aurait été mise au point par des ingénieurs américains qui estiment que leurs résultats encourageants sur des rongeurs pourraient bientôt être testés sur des humains. Un traitement est-il à nos portes?

La perte de cheveux est souvent un moment difficile à vivre pour de nombreux humains qui rêvent d'un traitement permettant de la freiner ou même de la renverser.

Un dispositif développé par des ingénieurs américains pourrait cependant permettre un certain optimisme.

Une solution sous la casquette

Le professeur Xudong Wang et son équipe de l'Université du Wisconsin-Madison ont mis au point un dispositif qui tient dans la paume d’une main et qui stimule doucement la peau à l'aide d'impulsions électriques de basse fréquence.

Concrètement, de petits appareils (nanogénérateurs) recueillent passivement l'énergie des mouvements quotidiens et transmettent ensuite des impulsions électriques de basse fréquence au cuir chevelu, qui « réveillent » les follicules dormants.

Selon les chercheurs, cette stimulation incite les follicules en dormance à réactiver la production de poils.

Comme il est alimenté par les mouvements de son utilisateur, l’appareil électronique n'a pas besoin d'une batterie encombrante. Il serait ainsi assez discret pour être porté sous une casquette.

Il y a un mais…

Le dispositif ne pourrait toutefois pas, selon les chercheurs, permettre de faire repousser les follicules pileux d'une peau lisse. Ce qui veut dire qu’il ne sera pas efficace sur un homme chauve depuis plusieurs années.

Il pourrait toutefois être utile aux personnes aux premiers stades d’une calvitie.

Des expériences menées sur des rongeurs montrent que le dispositif donne des résultats similaires aux médicaments déjà disponibles sur le marché mais sans leurs effets secondaires.

Le dispositif est maintenant breveté et des tests sur des humains vont bientôt commencer.

Le saviez-vous?

  • Un humain possède en moyenne 100 000 cheveux. Il perd normalement 50 à 100 cheveux par jour, avec des pointes atteignant 175 durant les changements de saison.
  • Une chute de cheveux est considérée comme anormale lorsqu'une personne perd plus de 150 cheveux par jour pendant une assez longue période pouvant aller jusqu'à deux mois.
    • Un humain possède en moyenne 100 000 cheveux. Il perd normalement 50 à 100 cheveux par jour, avec des pointes atteignant 175 durant les changements de saison.
    • Une chute de cheveux est considérée comme anormale lorsqu'une personne perd plus de 150 cheveux par jour pendant une assez longue période pouvant aller jusqu'à deux mois.
    • Chez la femme, particulièrement après la ménopause, la perte de cheveux touche entre 40 % et 50 % des femmes.
    • Entre 25 % et 30 % des hommes sont atteints de calvitie au début de la trentaine et 50 % à 50 ans.

Lu 571 fois
Super Utilisateur

Dernier de Super Utilisateur