Date du jour :

Aujourd'hui = 1516 / Hier = 3055 / Cette semaine = 8501 / Ce mois = 13334 / Total = 304805

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
mercredi, 25 mars 2020 19:05

Politique : Soter-Caïus Dovi de la Coalition « Les Rassembleurs » prend ses distances vis-à-vis de la dynamique Kpodzro.

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le communiqué publié par le premier responsable « Les Rassembleurs » en dit long.

 

Tout débute par son appréhension sur le ravage que fait le Coronavirus dans le monde, document dans lequel il invitait les Togolais aux respects des mesures prises par le gouvernement de Faure Gnassingbé, le leader de la Coalition « Les Rassembleurs » a fait allusion aux agissements de certains de ses collègues au sein de la dynamique Mgr Kpodzro.

Soter-Caïus Dovi n’a pas hésité à dénoncer la « duplicité » et les « intentions dissimulées » de certains camarades au sein de la dynamique portée par l’Archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Kpodzro. Toutefois, il salue la « sincérité » du prélat octogénaire dans cette lutte engagée pour l’avènement de l’alternance au Togo.

« Je veux ici saluer le dévouement de nos militants, de toutes les forces de l’opposition, des membres de la société civile qui, nuit et jour, s’étaient mobilisés parce qu’ils croient non seulement à la possibilité de la victoire et l’alternance, mais surtout à son imminence, et rendre un vibrant hommage à Monseigneur Kpodzro, dont la sincérité de l’engagement ne souffre ni de duplicité cachée ni des bruissements confus des intentions dissimulées. Et je le dis haut et fort, haut et fort que je déplore qu’il n’en soit pas de même pour tous les corps péremptoires qui résonnent à l’endroit désolé des naïvetés de bonne foi qui nous ont soutenu et tant cru », peut-on lire dans son communiqué.

Soter-Caïus Dovi, n’hésite pas à appeler Faure Gnassingbé comme étant « Président de la République » et « Chef de l’Etat », est également revenu sur les contestations qui ont lieu à la suite des proclamations des résultats de la présidentielle du février 2020 par la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) et la Cour Constitutionnelle.

Ce qui est sûr, le patron « Les Rassembleurs » ne croit plus à une quelconque « résistance » pouvant obliger le régime à restituer la « victoire » au peuple togolais, surtout qu’actuellement tout le pays est préoccupé à lutter contre l’ennemi commun qui n’est autre que le Coronavirus.

« Ces contestations qui, sur certains points, paraissent justifiées, ce sont dans leur ensemble, trois semaines après la proclamation officielle par la Cour Constitutionnelle des résultats définitifs, enlisées dans une impasse politique et diplomatique… Avons-nous réellement les moyens de nos prétentions ? Devrions-nous, alors que le monde à l’instant où j’exprime, est lâchement attaqué de toute part, presque sur toute l’étendue de la planète par un affreux virus dénommé Covid-19, continuer à rugir dans les vains tombeaux ? », poursuit le communiqué.

Il finira sa note en implorant Dieu de bénir le Togo et qu’il « inspire le président de la République, Faure Gnassingbé, Chef de l’État, premier organisateur de la lutte contre cette crise systémique qui annonce sa déferlante tel un tsunami. »

En rappel, Soter-Caïus Dovi était à la tête d'une coalition baptisée « Les Rassembleurs », un regroupement de partis politiques togolais et des membres des organisations de la société civile qui devait se présenter aux élections présidentielles du 22 février dernier.

Lu 124 fois Dernière modification le mercredi, 25 mars 2020 19:34

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.