Date du jour :

Aujourd'hui = 6084 / Hier = 6618 / Cette semaine = 25239 / Ce mois = 55458 / Total = 815393

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

mercredi, 25 mars 2020 18:04

Climat des affaires : De 2012 à 2020, le Togo a réduit de 89% les frais de création d’entreprises

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les réformes entreprises par le Togo dans les différents domaines pour assainir son climat des affaires ont commencé par se faire ressentir davantage.

 

En témoigne le classement Doing Business 2020 qui a placé le pays sur un piédestal (1ère nation réformatrice en Afrique et troisième dans le monde). En ce qui concerne la création d’entreprises, de 2012 à 2020, le Togo a rendu souples les démarches et revu à la baisse les frais de création, ce qui a multiplié le nombre d’entreprises sur toute l’étendue du territoire.

Précisément, de deux cent soixante-deux mille (262.000) francs CFA en 2012, les frais de création d’entreprises sont estimés aujourd’hui à vingt-huit mille deux cent cinquante (28 250) francs CFA, ce qui équivaut à une réduction de 89% en moins de dix (10) ans. Selon les prévisions, d’ici 2022, les pouvoirs publics entendent augmenter de nouveau ce taux, ce qui devrait contribuer à créer près de cinq cent mille (500.000) nouveaux emplois sur toute l’étendue du territoire, faire du Togo un pays promoteur de l’entrepreneuriat et une destination privilégiée des Investissements directs étrangers (IDE) en Afrique.

Dans le même esprit, la possibilité a été offerte de créer des SARL par acte sous seing privé, alors que le capital social et la valeur nominale des parts sociales ont été libéralisés.

La réforme la plus récente concerne la publication gratuite des annonces légales sur le site web du Centre de Formalités des Entreprises (cfetogo.tg).

Portées par l'ensemble des réformes susvisées, les statistiques en matière de création d'entreprises au Togo ont connu un pic en 2019, soit 11 000.

Le but de toutes ces réformes est non seulement de promouvoir l’entrepreneuriat au Togo, mais de rendre le pays encore plus attractif pour les investisseurs. Ces efforts ont d’ailleurs été salués récemment par le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo.

Lu 213 fois Dernière modification le mercredi, 25 mars 2020 18:18

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.