Date du jour :

Aujourd'hui = 3889 / Hier = 5852 / Cette semaine = 3889 / Ce mois = 77734 / Total = 837669

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

mardi, 24 septembre 2019 11:37

AHIF: STR/ l’hôtel Afrique RevPAR en hausse pendant 87 mois consécutifs

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le chiffre d'affaires par chambre disponible (RevPAR), la mesure clé de la performance du secteur hôtelier, a augmenté pendant 87 mois consécutifs dans une période de faible croissance de l'offre et de forte demande, selon le directeur de STR, Thomas Emanuel, présenté dans le cadre du Forum sur l'investissement hôtelier en Afrique (AHIF).

 

Utilisant une moyenne mobile sur 12 mois et une devise constante en dollar américain pour atténuer l'impact de la fluctuation des devises, le RevPAR africain a augmenté de 6,4% pour atteindre 67,10 USD en août 2019. Le taux quotidien moyen (ADR), en hausse de 3,3%, a eu impact sur cette croissance par rapport à l'occupation (+2,9).

"L'Afrique a montré l'un des meilleurs équilibres de l'offre et de la demande au niveau mondial", a déclaré Emanuel. «L’industrie du continent continue de se développer parallèlement aux économies et aux infrastructures en développement rapide. Les opportunités d’investissement sont donc bien réelles, même si trouver la bonne opportunité est difficile. Les perspectives de croissance de l’offre et d’instabilité politique et économique peuvent également créer des situations difficiles pour le secteur hôtelier de la région. "

Autres faits saillants de la présentation d’Emanuel:

    En dépit de son étendue géographique, l’Afrique compte à peu près 5 000 hôtels. Seuls quatre pays d'Afrique offrent plus de 50 000 chambres: Égypte, Maroc, Tunisie et Afrique du Sud.

    Accor et Marriott International représentent la plus grande présence d'inventaire en Afrique. Il y a six ans, il n'existait aucun hôtel de marque mondiale dans 18 pays. Aujourd'hui, il n'y a que sept pays dans cette catégorie.

    À Dakar, au Sénégal, le RevPAR est en hausse depuis 2017. Au Sénégal, la nouvelle offre a été davantage axée sur Dakar et davantage sur Saly et l'aéroport international Blaise Diagne. L'offre devrait toutefois augmenter à Dakar avant les Jeux olympiques d'été de la jeunesse de 2022.

    La performance varie considérablement au Maroc, mais Casablanc continue de tirer des chiffres globaux pour le pays.

    L'offre nouvelle continue d'avoir un effet négatif sur les performances à Nairobi, au Kenya.

    Addis-Abeba a connu une croissance significative de la demande grâce au développement des activités commerciales et au développement des liaisons aériennes.

Lu 135 fois Dernière modification le mardi, 24 septembre 2019 11:40

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.