Date du jour :

Aujourd'hui = 1507 / Hier = 3055 / Cette semaine = 8492 / Ce mois = 13325 / Total = 304796

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
samedi, 21 septembre 2019 17:14

L’Union européenne mettra un terme au soutien à la filière banane africaine dès 2020

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

A en croire Jobst von Kirchmann, Représentant de l'UE en Côte d'Ivoire, en 2020, les producteurs africains de banane, globalement ceux des pays ACP, ne bénéficieront plus de mesures préférentielles à l'entrée du marché européen.

 

« Le comportement des consommateurs dans l'Union européenne a changé : l'accent est mis aujourd'hui sur les aspects sociaux, l'environnement et la santé. Ce changement de comportement s'est traduit par une pression sur les institutions européennes à laquelle elles ne peuvent se soustraire », a fait savoir Jobst von Kirchmann.

La banane reste une filière importante pour de nombreux pays africains comme le Cameroun, le Ghana et la Côte d’Ivoire. Ces trois nations exportent 80% de leurs volumes vers le marché européen.

La culture de banane génère plus de 60 000 emplois directs et indirects en Côte d'ivoire, au Ghana, et Cameroun, surtout en milieu rural. La Côte d'ivoire est le premier producteur africain de banane dessert devant le Cameroun, avec une production d'environ 350 000 tonnes. Le pays compte rehausser ce niveau à 500 000 tonnes en 2020.

Les exportations africaines risquent de se fondre, craignent déjà les organisations de défense des producteurs en Afrique car les droits de douane appliqués à la banane en provenance des pays non-ACP passeront à 75 $/tonne, d’ici 2020, contre 148 $/tonne, une décennie plus tôt.  

Lu 155 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.