Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 892 / Cette semaine = 3839 / Ce mois = 24904 / Total = 346160

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

mardi, 17 septembre 2019 18:02

INFA de Tové : L’agriculture togolaise mise sur le développement humain

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
 Koutéra Bataka, le ministre de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique Koutéra Bataka, le ministre de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique

Le concours d’entrée à l’Institut National de Formation Agricole (INFA) de Tové se tient ce mardi à Lomé et à Kara avec 570 candidats répartis en deux filières.


Les candidats dont 137 filles, composent pour le Cycle de licence professionnelle agricole (CLPA) et le Cycle de baccalauréat professionnel agricole (CBPA) et dans la première option, ils sont 417 dont 87 filles alors que dans la seconde, 153 sont inscrits dont 47 candidates.

A la fin du concours, sortiront les nouveaux pensionnaires de l’Institut national de formation agricole. Ils vont être la première promotion du nouveau format de l’INFA de Tové.  
« Dans le cadre du Plan National de Développement (PND 2018-2022), l’agriculture représente un secteur clé pour transformer l’économie nationale et pour cela, il faut un profil adapté aux ressources humaines compétentes pour pouvoir tenir les ambitions de l’Exécutif », a expliqué le ministre de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique, Koutéra Bataka.

Pour Taïrou Bagbiegue, Ministre en charge du département de l’Enseignement technique « le volet agropastoral dans le développement de notre pays est indispensable, la plupart des emplois octroyés sont du domaine agricole ».

L’INFA formera donc désormais des jeunes qualifiés pour développer l’agriculture, conformément à l’Axe 2 du Plan National de Développement PND (2018-2022) lequel se concentre sur l’agriculture et l’implantation d’usines de transformation.

L’agriculture togolaise demeure le moteur du développement de l’économie grâce aux potentialités agronomiques et édaphiques que recèle le secteur agricole. Elle emploie 96% des ménages ruraux avec près de 54% de la population active. En outre, il contribue à hauteur de 40% à la formation de la richesse nationale et génère plus de 20% des recettes d’exportation.

Lu 208 fois Dernière modification le mardi, 17 septembre 2019 18:09

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.