Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 434 / Cette semaine = 1438 / Ce mois = 9794 / Total = 363751

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

mardi, 03 septembre 2019 16:10

Elections présidentielles de 2020 : Klassou sélom « En 2020, le meilleur va gagner et va continuer… Et le meilleur, c’est le leader actuel »

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Klassou sélom Klassou sélom

A quelques mois des élections présidentielles de 2020 au Togo, les partis politiques se lancent dans le choix de leurs candidats potentiels.

 

Au congrès extraordinaire le 25 août dernier, Gerry Taama, président du Nouvel Engagement Togolais (NET, opposition), a été le premier candidat officiellement désigné candidat de son parti à l’élection présidentielle de 2020.

Au niveau du parti présidentiel, qu’en est-il du futur candidat du parti Union pour la République (UNIR) ?

Même si l’actuel chef d’Etat Faure Gnassingbé n’a pas voulu répondre à la question posée en Juin dernier lors de sa visite à Londres par une journaliste de la BBC, « Je ne sais encore... Je ne sais pas. Il y a encore quelques mois de réflexions et puis je verrai ce que mon parti politique décidera. Toutefois, si j'ai la possibilité de me représenter constitutionnellement, je prends acte et au moment venu je prendrai ma décision», a-t-il répondu.

Mais, au fur et à mesure que les jours passent, les choses se précisent davantage.

En juillet dernier alors qu’il était à une visite à Paris, Robert Dussey, le ministre en charge des Affaires étrangères a été le premier publiquement à lever tout soupçon sur la prochaine candidature du parti au pouvoir, « Je ne vois pas comment il ne peut ne pas être candidat. Il doit être investi par le parti, mais je pense que le Président a tout intérêt vu le travail excellent qu’il est en train de faire, de continuer à la transformation politique, économique et social du Togo », a-t-il indiqué sur RFI.

Evidemment, tout devient clair à qui veut le voir depuis ce lundi 02 septembre avec la déclaration de Klassou Selom, le Chef du gouvernement togolais au cours d’une audience accordée à une délégation du Parti Communiste Chinois (PCC).

« Dans quelques mois, nous avons des enjeux. Et pour des raisons que vous avez évoquées, il faut tout faire pour que le Président de la République continue de poursuivre la vision qu’il a pour ce pays. Notre pays qui veut devenir le hub dans la sous-région, a besoin d’un leader éclairé qu’est le président Faure Gnassingbé. En 2020, le meilleur va gagner et va continuer… Et le meilleur, c’est le leader actuel … », a-t-il lancé.

Faure Gnassingbé briguera ainsi son 4è mandat si son parti le désigne comme candidat en 2020.

Par ailleurs, selon les réformes constitutionnelles faites le 08 mai dernier à l’Assemblée nationale: « Les mandats déjà réalisés et ceux qui sont en cours à la date d’entrée en vigueur de la présente loi constitutionnelle ne sont pris en compte dans le décompte du nombre de mandats pour l’application des dispositions des articles 52 et 59 relatives à la limitation du nombre de mandat », indique l’alinéa 2 de l’article 158 nouveau du texte constitutionnel: Ce qui signifie que cette réforme permettra à Faure Gnassingbé, de se représenter à l'élection de 2020, voire celle de 2025.

Que devient alors l’opposition traditionnelle dans cette aventure électorale ?

« Vraiment nous sommes désorganisés dans cette équipe de l’opposition », a martelé, Sénanu Alipui, le président du groupe parlementaire Union des Forces du Changement (UFC) dont le président est le chef de file de l’opposition depuis les élections législatives du 20 décembre 2018.

Pour la plupart des togolais, la candidature unique de l'opposition lors de la présidentielle de 2020 est une bonne stratégie, mais le seul problème, c'est où trouver le candidat idéal, cet oiseau rare qui peut recevoir une totale adhésion des Togolais épris de justice, de liberté et d'alternance politique.

Lu 1264 fois Dernière modification le mardi, 03 septembre 2019 16:38

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.