Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 1113 / Cette semaine = 4707 / Ce mois = 29271 / Total = 416220

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

jeudi, 29 août 2019 15:37

Le Président du CONAPP El Hadj Arimiyao Tchagnao lance un SOS pour sauver la Maison de la presse du Togo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

El Arimiyao Tchagnao, président du CONAPP, a récemment plaidé pour la création d'une Maison de la Presse véritablement digne de ce nom, pour l’émergence du journalisme au Togo.

 

Située sur la Rue des Mirabelles, à Dogbeavou, un quartier excentré de Lomé, la Maison de la presse du Togo n’est plus à présenter. Non seulement elle n’est pas aussi flamboyante et grande, comme celle de Dakar au Sénégal et de Bamako au Mali, mais aussi l’image qu’elle offre n’est pas si attrayante dans le paysage médiatique.

Depuis son inauguration en 2007, alors qu’elle est un cadre de travail dédié aux journalistes, la Maison de la presse ne répond pas aux aspirations. Aujourd’hui, la Maison de la presse est tout simplement dans la détresse. Dans un environnement peu reluisant, dans un gouffre de morosité, elle fonctionne au ralenti.


Reçu dans l'émission "Club de la presse" sur Kanal Fm, une radio privé de la place, le président du Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) s'est désolé de l'état désolant dans lequel baigne la presse togolaise.

Pour Arimiyao Tchagnao, le Togo doit nécessairement se doter d'une Maison de la Presse d'une grande capacité d'accueil, laquelle peut, entre autres, offrir un cadre professionnel adéquat aux journalistes togolais. Cette intervention qui, visiblement, a l'allure d'une doléance vis-à-vis des autorités en charge du secteur et des gouvernants du pays, ne surprend guère quand on s'aperçoit de l'évidence selon laquelle l'unique Maison de la Presse dont dispose le Togo ne répond véritablement pas aux normes professionnelles requises.

En tout cas, un SOS est lancé pour sauver notre Maison de la détresse.

Lu 206 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.