INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 1104 / Hier = 971 / Cette semaine = 1104 / Ce mois = 14501 / Total = 274556

mardi, 27 août 2019 13:20

Atakpame : La FAO outille des agents vulgarisateurs et producteurs Leaders contre la chenille légionnaire d'automne

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Nombreuses sont les expériences et les recommandations venants des Amériques pour gérer la chenille légionnaire d'automne.Les agriculteurs africains ont besoin d'un accès à l'information et aux ressources adéquates afin de mieux gérer durablement ce ravageur.

 

C'est dans cet ordre d'idées que se tient à Atakpamé, une formation à l'endroit des agents vulgarisateurs et des producteurs leaders de la région des plateaux sur la connaissance et les méthodes de lutte contre la chenille légionnaire d'automne.

Le chargé de programmes à la FAO-Togo, Mr Djiwa OYETOUNDE a fait ressortir l'urgence d'une telle initiative qui fait suite aux supplications des paysans face à la gravité de la destruction de leur récolte par ses incestes remarqués sur nos côtes dans les années 2016 pour une première fois.

« Cet espèce d'incestes à semer de la désolation au sein de nos populations à la base d'où la FAO a mutualisé ses efforts du partage de connaissances et d'information à la base pour que dans nos stratégies et approches de lutte contre l'invasion de la chenille légionnaire d'automne en Afrique, nous ne répétions pas les mêmes erreurs commises sur les autres telle que l'utilisation abusive des produits chimiques; La FAO veut que la lutte contre ce fléau en Afrique, soit gérée de façon intégrale pour préserver la vie des citoyens afin d'augmenter la productivité de nos récoltes, a-t-il fait savoir.

Il renchérit que c'est pour mieux assister les producteurs que des agents vulgarisateurs de l'ICAT, sont également impliqués dans la formation qui seront à la sortie de la rencontre dotés d'une smartphone dans laquelle est installée une application qui leur permettra de receuillir des informations pouvant les situer sur la présence de ces chenilles ravageuses sur le territoire togolais et leur degré d’inflaxation. Ceci permettra alors au gouvernement à travers la DSI de savoir quelle stratégie adoptée pour lutter contre ce fléau.

Pour finir il a remercié la BAD, un partenaire financier pour l'enveloppe d'une valeur de 1 million de dollars américain à travers son institution.

Pour Mr Kokou Hadah BASSIMBAKO, Chef de division organismes nuisibles et quarantaine phytosanitaire à la direction de la protection des végétaux,le gouvernement togolais fait tout pour trouver une solution définitive à ce fléau mais dans l'immédiat il a sollicité l'aide de la BAD avec l'appui technique de la FAO afin de pouvoir outiller les agents de l'ICAT et des producteurs leaders sur les nouvelles méthodes de lutte qu'ils relayeront dans leurs localités respectueuses contre la chenille légionnaire ravageuse.

Les travaux qui dureront deux jours ont été lancés par le Directeur régional de l'agriculture, de la production animale et halieutique.

Lu 233 fois Dernière modification le mardi, 27 août 2019 13:31

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.