Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 592 / Cette semaine = 3539 / Ce mois = 24604 / Total = 345860

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

mardi, 27 août 2019 13:03

Sécurité alimentaire et nutritionnelle: Le Cadre Harmonisé 2.0 au coeur d'une rencontre à Lomé

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Mesurer et analyser la sévérité de l'insécurité alimentaire et nutritionnelle aigue ou conjoncturelle pour aider à la prise de décision sur la base des résultats d'identification des zones et des populations affectées, telles sont les idées qui ont amené les responsables du Comité Inter-État de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) et ses partenaires régionaux et internationaux, à développer l'outil Cadre Harmonisé version 2.0, ceci dans le cadre de l'alerte précoce aux crises alimentaires et nutritionnelles au Sahel et en Afrique de l'Ouest.

 

Ainsi, dans le but de constituer un grenier de Coaches et de facilitateurs sur le Cadre Harmonisé version 2.0, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) en collaboration avec le Comité Inter-État de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel et en Afrique de l'Ouest (CILSS), organise du 26 au 31 août 2019 à Lomé, un atelier de formation sur l'utilisation de la version 2.0 du Cadre Harmonisé à l'endroit d'une cinquantaine d'experts régionaux et cadres nationaux du Burkina-Faso, du Cameroun, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Sénégal, du Tchad et du Togo.

Au cours des six (6) jours que va durer la formation, les participants vont passer en revue les huits (8) modules du manuel version 2.0 que sont entre autres, le Concept de la sécurité alimentaire, les indicateurs, la fonction 1 avec une analyse basée sur le consensus technique, la fonction 2 c'est à dire l'analyse de la fonction proprement dite, la synthèse, la communication, l'assurance qualité, les protocoles spéciaux pour la classification d'une zone.

<< Au terme des travaux, les participants vont être évalués en vue de certifier ceux qui seront facilitateurs et ceux qui auront le titre de Coach, ceci pour avoir des informations consensuelles, crédibles, fiables et pertinentes sur les zones et les populations. dans les pays pour aider à la planification des réponses aux crises alimentaires et nutritionnelles >>, a laissé entendre Martin Naindouba, Senior Régional Food Security expert /FAO.

Une fois les analyses réalisées dans l'ensemble des 17 pays du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest sur la base des résultats d'identification des zones et des populations en insécurité alimentaire et nutritionnelle, chaque pays élabore un plan de réponse aux crises alimentaires et nutritionnelles en collaboration avec les Systèmes des Nations Unies (FAO, PAM, UNICEF, OCHA) ainsi que les ONG nationales et internationales pour juguler le problème de sécurité alimentaire.

A en croire, le Docteur Baoua Issoufou, Expert Analyste en sécurité alimentaire nutritionnelle, la situation alimentaire et nutritionnelle de l'ensemble des dix-sept (17) pays du Sahel et de l'Afrique de l'Ouest montre qu'environ dix (10) millions de personnes sont dans l'insécurité alimentaire et nutritionnelle.
Ces personnes sont localisées dans les zones du bassin du lac Tchad, dans trois (3) États du Nord-Est du Nigeria, la bande Sahélienne du Tchad, la région de Diffa au Niger.
En outre, il y a une deuxième (2eme) zone de préoccupation composée de toute la région ouest du Niger, le Nord-Est du Burkina-Faso, toute la zone nord-est du Mali, le centre du Mali, le nord-ouest de la Mauritanie et le centre Sahel du Sénégal.
Pour les pays du Golfe de Guinée particulièrement au Togo, très peu de personnes souffrent de l'insécurité alimentaire selon l'échelle de classification mondiale qui est de cinq (5) phases de la sévérité de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.( Phase 1: minimale,  phase 2: sous-pression, phase 3: crise, phase 4: urgence et phase 5: famine).

Notons que le CILSS assure le rôle de pilotage stratégique du Cadre Harmonisé à travers la veille sur le caractère participatif et inclusif de l'outil et le renforcement des capacités des cadres nationaux pour une appropriation durable des méthodes et procédures du Cadre Harmonisé afin de mieux assurer la neutralité pendant les analyses et l'application des normes et standards techniques.

Depuis janvier 2019, c'est la FAO qui assure la présidence du Comité Technique chargé du développement méthodologique et de l'assurance qualité du Cadre Harmonisé.

KPOWOADAN Yao

Lu 1058 fois Dernière modification le mardi, 27 août 2019 13:19

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.