INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 126 / Hier = 876 / Cette semaine = 1002 / Ce mois = 19657 / Total = 249636

mercredi, 07 août 2019 18:39

Ayiza 2019 : Les Chefs cantons à l’école de la décentralisation

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les seize (16) chefs cantons de la préfecture du Zio  ont vu leurs capacités se renforcer sur leur « rôle dans la réussite de la décentralisation ». C’est à la faveur d’une formation ouverte le 5 août 2019 à Tsévié (à 35km au nord de Lomé) par le Préfet de ladite préfecture Etsè Kodjo Kadevi, en présence du Président de la Délégation spéciale de la commune de Tsévié, Bruno Kossi Ametowoyona Loglo.

 

L’initiative s’inscrit dans le cadre des activités marquant la célébration de la 49ème édition de la fête d’Ayiza placée sous le thème : « Ayiza et le développement local ».

Au cours de cette formation, les chefs traditionnels ont été entretenus sur le concept de la « décentralisation et ses objectifs », le « soutien des chefs traditionnels aux conseillers municipaux». Ils ont été aussi entretenus sur leur rôle et celui des élus locaux pour éviter des conflits qui fragilisent souvent l’élan de développement.

Pour Pascal Agbove, Directeur général de l’ONG Initiative des jeunes pour le développement (IJD) et formateur, une chose est de faire des élections, l’autre chose est que les citoyens comprennent le concept pour qu’ils puissent s’impliquer et jouer leur rôle, sinon aucun développement ne sera possible, d’où l’importance de former les garants des us et coutumes, porteurs de message à la l’endroit de la population.

« La finalité de la décentralisation, c’est le développement local. La préfecture du Zio s’inscrit dans cette dynamique et c’est pour cette raison, les organisateurs ont bien voulu que les chefs traditionnels soient formés sur cette thématique afin que la vision que la préfecture cette année qui est de contribuer au développement de tous les villages et cantons puisse être une réussite », a-t-il précisé.

Au sortir de cette formation très « riche » en enseignement, les chefs traditionnels ont compris qu’ils ne doivent plus attendre tout de l’Etat qui a finalement décidé de confier certaines de ses attributions aux collectivités territoriales pour que les besoins de la population soient pris en compte à la base.

« Cette formation à laquelle j’ai personnellement pris part est venue à point nommé. J’en suis sorti avec une très bonne impression parce que nous devons connaître tous les contours de la décentralisation afin de mieux accompagner les conseillers municipaux pour le développement de nos communautés », a laissé entendre Togbui Ehlan Adzaklo VI, chef canton de Gapékpodji.

Plusieurs activités sont inscrites au programme entre autres une excursion à Mission Tové pour visiter les champs de riz, un gala de Vetetré, l’exode Ayipapé, miss Ayiza….L’apothéose est prévue le 10 août prochain au stade Dr Kaolo.

                                                                                                                           

Lu 82 fois Dernière modification le mercredi, 07 août 2019 18:53

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.