Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 58 / Cette semaine = 7410 / Ce mois = 15766 / Total = 369723

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

lundi, 05 août 2019 19:43

Médias : Le CONAPP et Reporters Sans Frontières s’engagent pour la cause de l’investigation et la cybercriminalité des journalistes togolais

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Comment un journaliste doit disposer des techniques et méthodologies pour l’investigation?

 

Du 5 au 7 août prochains à Kpalimé (120 km de Lomé), le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) en collaboration avec Reporters Sans Frontières (RSF), outillent les professionnels des médias à mieux s’approprier des techniques d'investigation et de la cybercriminalité.

Il est important que les médias mettent à jour leurs connaissances dues à l’évolution du journalisme « Nous estimons que les journalistes ne peuvent être libres que s’ils sont responsables. Et qui parle de responsabilité, parle de formation. D’où la formation qui se déroule avec le CONAPP, une volonté manifeste de l’organisation d’aller à la professionnalisation du métier du journalisme dans une démocratie. Il y a d’autres thématiques qui nous intéressent et nous aurons le temps de les aborder tous avec la collaboration du CONAPP », a indiqué Assane DIAGNE, Directeur du bureau Reporters Sans Frontières (RSF) Afrique de l’Ouest.

 A en croire, les organisateurs, l’initiative vise à outiller une quatre vingtaine d’hommes des médias afin qu’ils puissent se protéger dans le cadre de leur travail, mais également sensibiliser et outiller les populations et les aider à se prémunir contre la cybercriminalité.

« Le journalisme d’investigation est un facteur crucial de la liberté d’expression et d’information et la cybercriminalité représente une menace de plus en plus dangereuse pour les citoyens. Soyons des journalistes mais cela nécessite également des prérequis pour la professionnalisation. Il s’agit d’inculquer aux journalistes des notions de prévention du cybercrime à travers des productions et des investigations de qualité », a fait savoir le Président du CONAPP El Hadj Arimiyao Tchagnao.

Rappelons que le Togo dispose depuis décembre 2018, d’une loi sur la Cybersécurité et de lutte contre la Cybercriminalité.

Cette loi dote le Togo d’arsenal juridique et institutionnel idoine pour faire face à la cybersécurité et à la cybercriminalité. La loi élargie le champ du Code pénal de façon à ce qu’il prenne en compte ces crimes. Elle permettra également de créer un Computer Emergency Response Team (CERT), un Sécuriy Opération Center (SOC), une Agence Nationale de la Cybersécurité et un Fonds de Soutien à la Cybersécurité.

Souvent considérées comme les cavaliers apocalyptiques de l’ère numérique par les analystes, les cyber-menaces sont en nette progression et se dressent comme des défis à l’humanité et à ses mécanismes de gouvernance.

Lu 159 fois Dernière modification le lundi, 05 août 2019 20:14

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.