Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 39 / Cette semaine = 2454 / Ce mois = 35135 / Total = 422084

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

lundi, 15 juillet 2019 18:39

Le Bénin et le Rwanda intègrent la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures (AIIB) a approuvé le 13 juillet la requête du Bénin et du Rxanda de faire partir de ses pays membres. La décision a été prise lors de la 4e réunion annuelle de l'institution qui s'est tenue à Luxembourg.

 

A l'instar du Bénin et du Rwanda,  Djibouti a également intégré l'AIIB portant à 100 le nombre total de pays parties prenantes à cette institution dédiée aux financement des infrastructures dans les pays en développement et basée à Pékin en chine.

" Nous avons maintenant des membres sur tous les continents et nous nous félicitons de l'intérêt croissant des pays africains pour la BAII. Nous sommes impatients de travailler avec le Bénin, Djibouti et le Rwanda pour soutenir leur développement dans les années à venir ", s'est réjoui Sir Danny Alexander, vice-président et secrétaire général de l'AIIB.

Par ailleurs ces nouveaux membres rejoindront la banque après avoir achevé les procédures et effectué le premier versement de capital auprès de l'institution de financement.

Notons que la Côte d'Ivoire, la Guinée, la Tunisie et l'Uruguay ont adhéré au capital de la banque le 22 avril dernier après approbation du conseil d'administration de la banque.

La BAII est une banque d'investissement concurrente de grandes institutions internationales dont l'objectif est de répondre aux besoins de financement des projets d'infrastructures en Afrique et dans le monde. La banque compte désormais 17 pays africains membres.

Lu 158 fois Dernière modification le lundi, 15 juillet 2019 18:51

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.