INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 133 / Hier = 1004 / Cette semaine = 3210 / Ce mois = 24750 / Total = 210001

Bannière Pub

vendredi, 12 juillet 2019 15:11

Le PASEAT pour mettre fin aux problèmes d'eau et d'assainissement à Tabligbo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
L'étude du Plan de développement de la commune de Tabligbo (2018-2022), révèle que 20% des ménages disposent d'une source d'eau dans leur concession.
Parmi celles-ci, environ 52% sont des sources de qualité douteuse, 71,80% des ménages doivent se déplacer pour s'approvisionner et plus de 24% des habitants parcourent plus de 200m ou mettent plus de 15 minutes pour accéder à des points d'eau potable. Ces populations peuvent pousser un ouf de soulagement désormais.
 
Le Projet d'amélioration du service de l'eau et d'assainissement de la commune de Tabligbo (PASEAT) vient palier à tous ces problèmes.
La signature de convention pour la mise en oeuvre dudit projet a été signée ce vendredi à Lomé entre les principaux partenaires de mise en oeuvre du PASEAT notamment la commune Tabligbo, l'ONG Conseils gestion appui aux territoires/initiatives des collectivités pour la bonne gouvernance (CONGAT/ICI), african rural water pro (ARWP),  la Tde, la Société de patrimoine eau et assainissement en milieu urbain (SP-EAU S.A) et la fondation Heidelberg cement.
 
La deuxième signature de convention a lieu entre Jean Pierre Mahe, représentant le Vice-président de SEDIF et Koffi Gone Vice-président de la délégation spéciale de la commune de Tabligbo.
D'une durée de deux (2) ans (avril 2019-mars 2021), le projet a un budget prévisionnel des infrastructures de 148.170.064 millions de francs cfa. Il est co-financé par le SEDIF, experts solidaires, la Tde, la SP-EAU S.A et la fondation Heidelberg cement.
 
Le PASEAT vise l'amélioraction de l'accès à l'eau potable et à l'assainissement à Tabligbo par l'extension du réseau sur 12km et l'amélioration de la distribution, le renforcement des performances de l'agence de la Tde, la régulation du prix aux bornes fontaines, la formation et la sensibilisation des populations et le renforcement des capacités de maîtrise d'ouvrage de la commune en matière d'eau et assainissement.
 
"Au-delà du projet, l'ère d'une nouvelle aube pour la commune vient d'avoir sa première coopération décentralisée de son histoire", s'est réjoui Koffi Gone.
 
Pour Antoine Lekpa Gbegbeni , ministre de l'eau, de l'équipement rural et de l'hydraulique villageoise, la question de l'accès à l'eau potable au Togo a de tout temps eu une résonance particulière tant la disponibilité de cette denrée indispensable est loin d'être évidente partout, raison pour laquelle, le gouvernement ne se lasse point de développer les infrastructures hydrauliques et de les accompagner par les ouvrages d'assainissement dans toutes les régions du pays avec comme point désiré l'atteinte des ODD d'ici 2030.
 
Un projet similaire à été initié à Dapaong, Mango, Aneho et Vogan grâce à la collaboration du ministère en charge de l'eau et le SEDIF et ses partenaires.
Lu 69 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL