Date du jour :

Aujourd'hui = 2930 / Hier = 6592 / Cette semaine = 43743 / Ce mois = 55689 / Total = 1192320

vendredi, 25 août 2017 16:30

Politiques : « Les réformes ne se feront pas dans les rues », selon les mouvements et associations de la mouvance présidentielle

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La manifestation du 19 août dernier du Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam qui a fait des morts, plusieurs blessés et des dégâts matériels continue de susciter débats et les réactions fusent de partout.

 

La dernière en date, est celle des mouvements et associations de la mouvance présidentielle, l’Union pour la République (UNIR) dont leur Président est Faure Gnassingbé.

Si toutes les voix de l’opposition se sont levées pour condamner le caractère des forces de l’ordre et de sécurité ayant « fait usage d’armes » sur les manifestants, ces mouvements et associations proches du pouvoir renvoient par contre toute responsabilité aux organisateurs de cette marche et vont jusqu’à qualifier le parti de Tipki Atchadam d’un Parti djihadiste car disent-ils « l’attaque du commissariat de Police de Sokodé rappelle bien leur mode opératoire ».

Pour eux, les organisateurs de cette marche sont des « mercenaires apatrides à la solde de puissances fascistes » insupportables de voir le Togo résister à leurs pressions et à leurs manœuvres d’intimidation à l’organisation du Sommet Israël-Afrique à Lomé en Octobre prochain.

« Et voici le Combat pour l’alternance politique en 2015 que ses alliés traditionnels rechignent à suivre dans cette aventure périlleuse, embrigadée dans une guerre politico-ethnique d’essence religieuse dont les motivations sont aux antipodes de la conception classique de l’animation de la vie politique. Mais le sommet Israël-Afrique aura bel et bien lieu dans un Togo de paix et d’hospitalité légendaire », a déclaré Poro Katanga, porte-parole des mouvements et associations proche de UNIR.

Qu’il vous souvienne que le PNP avait fait descendre ses manifestants dans 5 villes pour réclamer le « retour de la Constitution consensuelle de 1992 » et le « droit de vote de la diaspora togolaise ». Aujourd’hui, le parti est rejoint par le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) composé de cinq (5) partis politiques et le groupe des six (6) pour faire route ensemble et aboutir disent-ils « à la libération du Togo à travers une marche pacifique les 30 et 31 août prochains dans les rues de Lomé ».

Ces mouvements et associations ne sont pas allés à quatre (4) pattes pour tacler ces opposants de vendeurs d’illusions qui « se servent des réformes comme prétexte pour déstabiliser le Togo ».

« Depuis quand des réformes constitutionnelles sont-elles obtenues par la force dans la rue ? Et où a-t-on déjà vu une population s’épanouir en sacrifiant tout y compris la paix sociale, la stabilité politique et la cohésion nationale pour se contenter d’obtenir des réformes constitutionnelles ? », se demandent les mouvements et associations proche du pouvoir.

Les mouvements et associations du parti au pouvoir disent ne pas être contre les réformes qui se trouvent légitime mais qu’elles doivent se faire dans les formes exigées par les lois républicaines.

« Ce sont des réformes majeures qui disposeront de notre destin commun pour l’avenir et on ne doit pas se permettre de les entreprendre dans la rue. Cela doit se discuter, se négocier, s’amender, s’améliorer et s’adopter dans le cadre légal et approprié afin d’emporter l’adhésion du plus grand nombre », réaffirment-ils.

Alors que le CAP 2015, le groupe des six (6) et le PNP comptent faire la pression sur le gouvernement les 30 et 31 août prochains, les militants et sympathisants de UNIR seront bel et bien dans les rues pour trois (3) jours les 29, 30 et 31 août 2017 pour disent les cadres de ce parti « soutenir les institutions de la République » et « dénoncer les actes de violences commis contre les forces de l’ordre et de sécurité dans leur mission ».

 

Joseph Ahodo

Lu 790 fois Dernière modification le mercredi, 09 janvier 2019 12:23

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.