INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 124 / Hier = 1089 / Cette semaine = 7339 / Ce mois = 17987 / Total = 168113

mercredi, 12 juin 2019 14:05

Santé: Le projet AmplifyPF veut réduire la mortalité maternelle et infantile au Togo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Seul 17,3% des femmes en âge de procréer utilisent une méthode contraceptive moderne. Elles ont en moyenne cinq (5) enfants chacune alors qu’une femme sur trois a des besoins non satisfaits en planification familiale. 401 femmes décèdent pour 1000 naissances vivantes et 27 enfants sur 1000 meurent avant d’atteindre 28 jours.

 

Devant ce tableau « sombre » et « inquiétant » révélé par la dernière enquête démographique et de santé (EDS) de 2013-2014, le Togo ne cesse de multiplier des efforts pour réduire la mortalité maternelle et infantile. Le dernier est en date est la mise sur pied depuis un (1) an, d’un projet régional AmplifyPF (2018-2023) dont le lancement officiel a été procédé mardi à Lomé par le ministre   de la Santé et de l’hygiène publique, le Professeur Mijiyawa Mustafa.

Financé par le gouvernement américain, AmplifyPF, un projet hybride va apporter son appui aux districts sanitaires pour améliorer les prestations des services de planification familiale et assurer une meilleure coordination des projets de santé de reproduction.

Ce projet qui permettra également de renforcer la pérennisation et la mise à l’échelle des pratiques à hauts risques en matière de planification familiale s’inscrit dans le volet santé du Plan national du développement (PND). « De ce projet, nous attendons que la planification familiale soit haussée. C’est vrai qu’on est à une phase pilote mais nous ne doutons pas que toutes les dispositions seront prises pour porter à échelle. Le gouvernement veillera à l’effectivité du projet parce que nous sommes convaincus qu’il aura un fort impact sur les populations et qu’il sera une des composantes qui va être indispensable à la mise en œuvre effective non seulement de notre plan national de développement sanitaire mais de notre PND », a précisé le ministre dans son discours de circonstance en présence de l’Ambassadeur des USA au Togo Eric William Stromayer.

La planification familiale sauve des vies et essentielle au développement social et économique. Cependant l’utilisation des contraceptifs reste faible dans une grande partie de l’Afrique de l’ouest qui connaît une forte croissance démographique pour laquelle si des actions ne sont pas entreprises, engendrera un doublement de la population et une urbanisation anarchique.

« C’est un projet qui va soutenir les actions en matière de prestation de service mais surtout d’aider les pays à mieux coordonner les interventions en matière de planification familiale pour le passage à l’échelle. Désormais au Togo, Amplify va appuyer le ministère de la santé pour que la planification familiale soit effective et éviter à ce que les femmes qui ont accouché ne tombent pas enceintes immédiatement car le bébé est encore petit et qu’elle-même doit se reposer pour qu’elle puisse avoir accès à des méthodes contraceptives sur toute l’étendue du territoire national », a iniqué Dr Franck Aguima Tankoano, Directeur régional AmplifyPF.

Le projet est mise en œuvre dans quatre (4) pays notamment le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo qui abrite le siège. Au Togo, le projet sera mis en œuvre dans deux (2) centres sanitaires dans la région de Lomé Commune et dans le district de l’Avé dans la région maritime. L’ambition des initiateurs est de couvrir tous les centres sanitaires du Togo d’ici la fin du projet, autrement dit 2023.

Lu 84 fois Dernière modification le mercredi, 12 juin 2019 14:44

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL