Date du jour :

Aujourd'hui = 2913 / Hier = 6592 / Cette semaine = 43726 / Ce mois = 55672 / Total = 1192303

vendredi, 25 août 2017 11:00

Politique : UNIR renouvelle son engagement en vue de l’approfondissement des réformes politiques et institutionnelles consensuelles.

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les cadres du parti, l’Union pour la République (UNIR) de toutes les régions du Togo face à la situation criarde politique qui règne ces derniers jours au Togo ont cogité en vue d’appeler les militants et les populations au calme.

Le parti UNIR est –il réfractaire aux réformes institutionnelles et constitutionnelles comme prévues par l’Accord Politique Global (APG) signé il y a 11 ans ?

« UNIR renouvelle son engagement en vue de l’approfondissement des réformes politiques et institutionnelles de manière globale et consensuelle. Dans cet esprit, le parti UNIR réaffirme son soutien sans réserve au Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé dans la poursuite du processus de réconciliation nationale et de modernisation de notre économie », a indiqué Kodzo Adedze, cadre du parti Unir.

Le parti au pouvoir annonce des grandes marches pacifiques les 29, 30 et 31 août prochains sur l’étendue du territoire.

« Des marches républicaines et citoyennes ouvertes à toute la population. Ce n’est pas pour s’opposer ou pour répondre à qui que ce soit. Nous allons réaffirmer notre respect pour les institutions. C’est une marche pour montrer notre attachement à la démocratie et l’Etat de droit », a déclaré Gilbert Bawara, un autre cadre du parti au pouvoir.

LIRE LA DECLARATION LIMINAIRE DU PARTI UNIR, RELATIVE AUX EVENEMENTS DU 19 AOUT 2017

Les cadres du parti, l’Union pour la République (UNIR), issus de toutes les régions du Togo, se sont réunis ce jeudi 24 août 2017 afin d’analyser la situation dans notre pays, suite à la manifestation organisée par un parti politique de l’opposition.

Comme chacun le sait, cette manifestation a été émaillée de graves violences, des exactions et des incidents et s’est soldée par le décès de deux personnes, des dizaines de blessés et d’importants dégâts matériels.

Pour le parti UNIR, une seule personne qui meurt des suites des violences, c’est toujours une mort de trop. Une seule personne agressée ou blessée, qu’il s’agisse d’un civil ou d’un agent des forces de l’ordre, c’est toujours une situation déplorable.

Nous tenons à réitérer nos sincères condoléances aux familles éplorées et à leurs proches, et à renouveler nos vœux de prompte guérison à tous les blessés.

Nous constatons que les dérapages et les incidents déplorés sont essentiellement la conséquence du refus des organisateurs de collaborer avec les autorités compétentes pour assurer le déroulement pacifique de la manifestation.

En agissant de la sorte, ces responsables ont délibérément créé un climat propice aux troubles et aux débordements.

Le jour de la manifestation, des participants se sont livrés à des agressions et brutalités contre les forces de sécurité. Ils ont saccagé et brûlé le commissariat de police de la ville de Sokodé et ont emporté des armes et munitions.

Depuis le 19 août, nous assistons à un déferlement de discours de haine et d’intolérance, des appels à la violence et à la révolte, et une campagne de désinformation.

Devant cette situation, nous, militants et sympathisants du parti UNIR au Togo et à l’étranger, exprimons notre consternation et notre indignation.

Nous condamnons fermement tous les agissements de nature à remettre en cause le climat de paix et de sécurité et désapprouvons tous les actes susceptibles d’entraver les efforts de développement de notre pays.

Le Togo a opté de manière résolue et irréversible pour la démocratie et l’Etat de droit.

Et comme dans toutes les démocraties, chaque citoyen a le devoir de respecter les lois et règlements de la République, notamment ceux qui encadrent l’exercice des libertés publiques. C’est seulement à cette condition que l’on peut assurer l’harmonie et la cohésion dans une communauté. 

C’est pourquoi, nous lançons un appel à tous les partis politiques et à tous nos concitoyens du Togo et de la diaspora à cultiver l’ouverture, la tolérance et à privilégier la modération et le dialogue.

Nous devons éviter tous les réflexes identitaires et œuvrer pour que ne s’implantent dans notre pays, l’extrémisme et l’intégrisme.

Le Togo notre pays porte encore les séquelles et les stigmates des années d’agitations et de troubles sociopolitiques des années 1990.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

C’est aujourd’hui, ici et maintenant, que nous devons éviter de reproduire les comportements et les agissements qui ont fait tant de mal à notre pays et dont nous n’avons pas fini de payer le prix.

UNIR renouvelle son engagement en vue de l’approfondissement des réformes politiques et institutionnelles de manière globale et consensuelle.

Dans cet esprit, le parti UNIR réaffirme son soutien sans réserve au Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna Gnassingbé dans la poursuite du processus de réconciliation nationale et de modernisation de notre économie.

Pour finir, le Parti UNIR invite ses militants et sympathisants de l’intérieur et de la diaspora à ne céder à aucune intimidation et provocation et les appelle à plus de vigilance et de mobilisation.

Fait à Lomé, le 24 août 2017

UNION POUR LA REPUBLIQUE (UNIR)

Lu 670 fois Dernière modification le mercredi, 09 janvier 2019 12:23

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Please publish modules in offcanvas position.