INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 117 / Hier = 1089 / Cette semaine = 7332 / Ce mois = 17980 / Total = 168106

mercredi, 05 juin 2019 18:41

Coopération: A Londres, Faure Gnassingbé appelle à la " conscience générale et à une réponse concertée et coordonnée à la menace sécuritaire"

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Président de la République, Faure Gnassingbé était mardi 04 juin 2019, au Royal Institute of International Affairs, Chatham House de Londres pour s’exprimer sur la situation sécuritaire en Afrique de l’Ouest et le rôle du Togo.

 Devant un parterre de personnalités du monde diplomatique, des affaires, de la société ainsi que des Amis du Togo, le Chef de l’Etat a évoqué le contexte régional marqué par la méridionalisation de la menace terroriste.

« Depuis de nombreuses années, l’Afrique de l’Ouest est confrontée à l’occupation de vastes étendues de sa bande sahélienne par des réseaux criminels mêlant au terrorisme, une multitude de trafics allant des êtres humains aux armes, en passant par la drogue et le blanchiment d’argent », a souligné Faure Gnassingbé.    

Au vu de la persistance de l’insécurité dans le Sahel avec notamment la recrudescence des attaques et la contamination qui affecte progressivement les Etats côtiers, le n°1 togolais a plaidé pour une prise de conscience générale et une réponse concertée et coordonnée à la menace sécuritaire.

Le Président de la République a notamment insisté sur la nécessité du maintien d’un cadre de coopération avec les partenaires.  Il a souligné la nécessité de développer et maintenir une croissance toujours plus inclusive avec des investissements dans les secteurs créateurs d’emploi pour une prospérité partagée afin de faire obstacle à la radicalisation et à l’extrémisme violent. « la croissance inclusive et la prospérité partagée sont les meilleurs remparts à la radicalisation et à l’extrémisme violent », a t-il martelé.

Le Chef de l’Etat a toutefois rappelé que l’interlocuteur le plus légitime pour les questions relatives à la sécurité régionale reste la Cedeao.

"Par ses aptitudes démontrées dans le développement d’une approche endogène efficiente pour la résolution des défis sécuritaires régionaux, la CEDEAO demeure à nos yeux l’interlocuteur le plus légitime dans le contexte actuel", a insisté Faure Gnassingbé.

Lu 101 fois Dernière modification le mercredi, 05 juin 2019 18:42

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL