INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 538 / Hier = 1278 / Cette semaine = 3101 / Ce mois = 21193 / Total = 140387

mercredi, 08 mai 2019 13:07

Avec une mobilisation de 38 milliards FCFA, la mise en oeuvre des agropoles au Togo se précise

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’installation de l’Agropole de Kara, phase pilote du projet de transformation agroalimentaire du Togo suit son bonhomme de chemin.

Selon Essowè Batana, président du conseil d’administration et directeur général par intérim de l’Agence de promotion et de développement des agropoles au Togo (APRODAT), dans un entretien exclusif accordé à la rédaction de Togo First, le Togo a mobilisé 38 milliards FCFA auprès de ses principaux partenaires dans le cadre de ce projet.

Notamment la Banque africaine de développement (BAD), la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et la fondation Saemaul de la Corée du Sud.

Cette enveloppe représentant un peu plus de la moitié des 65 milliards FCFA, coût total estimatif du projet, sert à mener un certain nombre d’activités entre autres, la préparation du Plan de travail et de budget annuel (PTBA) et du Plan de passation des marchés (PPM) et leur validation par la BAD.

"Au-delà, sur les ressources disponibles les chaines de valeurs sont en voie de structuration. Parallèlement à cette activité se mènent des travaux sur le cadre juridique et réglementaire d’un côté, et la passation des marchés pour les infrastructures à mettre en place, de l’autre", explique Essowè Batana.

Notons que selon les prévisions actualisées, la phase de croisière de l’Agropole de Kara devrait être atteinte courant 2022 et la fin des travaux d’installation projetée à fin 2022, début 2023.

La mise en œuvre de l’agropole de Kara, projet pilote du Projet de Transformation agro-alimentaire (PTA) vise à investir dans la transformation agricole pour sa croissance. Selon la BAD, il faudra passer de 19% à 40% de produits agricoles transformés. Pour le compte du bassin de Kara, les produits agricoles comme le mil, le maïs, le soja, noix d'acajou, le sésame  etc sont pris en compte.

Le projet devrait permettre de créer au moins 25 000 emplois agricoles, industriels et de service, de contribuer par au moins 2 points à la croissance du PIB et de réduire le déficit de la balance commerciale agricole de -44% à -38%.

En 2018, la BAD a accordé au Togo pour l'agrocopole, en tout trois financements composés deux prêts et un don le tout évalué à 16,63 milliards de FCFA.

Lu 61 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL