Imprimer cette page
jeudi, 25 avril 2019 06:17

Le Togo se dote d'un nouveau port de pêche

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Determiné à faire du Togo un pays émergent à l'horizon 2030, deux (2) ans après le démarrage effectif des travaux par la pause de la première pierre d'un nouveau port de pêche artisanale à Gbétsogbé (Lomé), le Président de la République Faure GNASSINGBÉ a inauguré le 24 avril à Lomé ledit port, un joyau d'une valeur de vingt (20) milliards de FCFA.
Ce nouveau port va permettre d'améliorer les conditions de travail de tous les acteurs du secteur avec un grand espace maritime et environnement adéquat répondant aux normes internationales.

Rendu possible avec l’appui de la coopération japonaise par le biais de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale(JICA), ce port de pêche artisanale est doté d’infrastructures modernes de débarquement, de conservation et de vente des produits de pêche. Il est composé d'un (1) bassin de mouillage (quai de débarquement, quai de repos, cale de halage) d’une capacité d'environ 400 pirogues artisanales ; d'une Criée pour 80 places (lieu où s'effectue la première mise en marché du poisson ); d'un (1) bloc administratif, cinq (5) toilettes publiques; d'une (1) salle d’électricité, une (1) fabrique de glace de capacité de cinq (5) tonnes/jours; des équipements divers pour la conservation des poissons (glaciaires ; charrettes manuelles ; caisses à poissons ; congélateur coffre); un (1) château d’eau d'une capacité de 12,25m3 qui servira à alimenter tout le port; un (1) poste de gardien/bureau de vente de tickets d’entrée et un (1) dépôt de déchets.
 
<< Ensemble avec les parties prenantes, il sera mis au point un système de gestion pour assurer la maintenance et la pérennité de l'infrastructure >>, a laissé entendre Noël Koutéra KATAKA, Ministre de l'agriculture, de la production animale et halieutique.
 
Grâce à ce nouveau port, 700 pêcheurs devraient travailler sur place et permettre de créer 5.000 emplois directs.

Le secteur emploie 22.000 personnes et contribue à 3,6% du PIB primaire et à 1,3% du PIB brut. 

Selon les responsables du ministère de l’Agriculture, la production pourrait atteindre 25.000 tonnes d’ici quelques années.

La pêche maritime est le plus gros pourvoyeur de produits halieutiques avec une production annuelle d’environ 20 000 tonnes correspondant à 80% de la production  nationale quand au poisson, il a une haute valeur nutritive et constitue un complément précieux dans les régimes alimentaires pauvres en vitamines et en sels minéraux essentiels.
En lien avec le Plan National de Développement (PND 2018-2022), la construction dudit port de pêche respecte aussi la vision du Président de la République celle de faire du Togo un hub logistique.
Charles Yao Yao
Lu 481 fois Dernière modification le jeudi, 25 avril 2019 06:45
Super Utilisateur

Dernier de Super Utilisateur