Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 147 / Cette semaine = 4800 / Ce mois = 17847 / Total = 339103

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :

vendredi, 29 mars 2019 11:18

Entreprenariat : Axel Emmanuel, l’Artisan chocolatier ivoirien qui séduit la CEA par son projet numérique à Marrakech

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Nous recherchons un investissement de 10 millions d'euros car le numérique c'est l'avenir Nous recherchons un investissement de 10 millions d'euros car le numérique c'est l'avenir

Le développement du numérique en Afrique semble être devenu un des sujets de la décennie. On assiste aujourd'hui à une multiplication de rencontres, débats, forums ou salons dédiés à cette question. Des initiatives nationales et régionales sont régulièrement prises, visant à faire de l'Afrique un continent mieux connecté. Il y a en parallèle un engouement extraordinaire pour l'avenir du continent qui sera le grand marché de demain.

Le sujet a fait largement l’objet des discussions au cours des travaux de la 52éme conférence des ministres africains des Finances, de la Planification et du Développement économique (COM2019) de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) du 26 au 27 mars, à Marrakech, au Maroc, autour du thème ''la politique budgétaire, le commerce et le secteur privé à l'ère du numérique : Une stratégie pour l'Afrique''.

Selon Vera Songwe, la Secrétaire exécutive de la CEA, l’économie numérique est prometteuse en Afrique et a le potentiel de définir la voie que la transformation économique est susceptible de prendre. « Le commerce numérique en Afrique connaît une croissance rapide, à un taux annuel estimé à 40 %, et devrait atteindre plus de 300 milliards de dollars d’ici 2025. À l’échelle mondiale, le commerce numérique représente plus de 11,5 billions de dollars et devrait atteindre plus de 23 billions de dollars d’ici 2025 », a-t-elle fait savoir.

Quelle est la part de la jeunesse africaine dans cette 4è révolution industrielle ? Axel Emmanuel, un jeune Artisan chocolatier de Côte d'Ivoire a fait des bonds spectaculaires financières à base du numérique. Il a été invité par le Bureau sous-régional Afrique de l’Ouest de la CEA (BSR-AO/CEA) pour partager ses expériences aux participants de la COM2019.

« Nous ouvrons notre capital et nous recherchons un investissement de 10 millions d'euros car le numérique c'est l'avenir », a-t-il confié à notre rédaction dans une interview exclusive à suivre.

 

Qui est Axel Emmanuel et comment peut-on expliquer votre présence à Marrakech ?

Axel Emmanuel : Je suis Axel Emmanuel, un ancien banquier, aujourd’hui, Artisan chocolatier de Côte d'Ivoire champion de Côte d'Ivoire et vice champion d’Afrique chocolat pâtisserie. Je suis au Maroc invité en tant que paneliste par la CEA pour donner mon avis sur la digitalisation pour le secteur privé.

 

Comment êtes vous arrivés à dompter le digital pour le succès de votre jeune entreprise ?

Axel Emmanuel : Nous avons simplement saisi l'opportunité sur les réseaux sociaux c'est gratuit il faut les utiliser à bon escient pour faire de la publicité. En Côte d’ivoire nous avons mis en place un paiement électronique sans internet *133# 126 et vous avez votre chocolat partout ! C’est aussi une innovation à Abidjan.

En plus, on peut payer désormais sa tablette de chocolat via son téléphone portable à Abidjan sans se déplacer et aussi en ligne et cela marche bien même avec la MasterCard ou Visa en toute quiétude. Avec ce système, en deux mois, nous avons vendu 10 000 palettes de chocolats en Côte d’ivoire, et c’est une première ! Et nous sommes présents également à côté des grandes marques du chocolat. En Côte d’Ivoire, il y a deux millions de tonnes de fèves, mais on manque de chocolatier pour la transformation !

 

Avez-vous un projet de partager cette expérience avec d’autres jeunes sur le continent ?

Axel Emmanuel : On aimerait que notre expérience inspire d'autres milliers de jeunes. Je veux former des jeunes à  la transformation du cacao et de nos matières premières par le digital. Nous avons travaillé avec une équipe digitale  à Paris pour le projet et nous comptons le mettre en œuvre rapidement. De ce point de vue nous ouvrons notre capital et nous recherchons un investissement de 10 millions d'euros car le numérique c'est l'avenir.

 

Quels sont vos projets dans les 5 ans à venir ?

Axel Emmanuel : Dans 5 ans nous aimerions avoir une unité de fabrication de chocolat de près de 1500 tonnes et parallèlement former 100 000 femmes en milieu rural et jeunes à travers le numérique à la transformation du cacao. Déjà, il y a plus d’un million de planteurs de cacao en Côte d’ivoire ! De 1 euro le Kg de cacao, il y a quelques années, aujourd’hui, il est de 10 euros, donc, le besoin existe et les femmes désirent être formées pour conquérir le marché. C’est un métier qui nourrit son homme. La seule possibilité, c’est le digital.

 

Comment voyez vous l’avenir du digital sur le continent ?

Axel Emmanuel : Le digital sur le continent à un avenir percutant ! Nous sommes le continent le plus connecté si nous continuerons sur cette lancée des millions d'emplois vont découler du digital. Avec l’impression 3D, on arrive à produire des pièces exceptionnelles de chocolat, et je dispose d’une collection qui est bien vendue. La preuve, il nous a été demandé de faire une petite couronne en chocolat à l’occasion de l’anniversaire de la Reine d’Angleterre aux convives en Avril prochain à Abidjan, ce qui fut fait valablement à base de la 3D ! Passons donc à l'action. Merci pour l’opportunité que vous m’avez offert !  

 

Propos recueillis par Joseph G.

Lu 1815 fois Dernière modification le vendredi, 29 mars 2019 11:46

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.