baniere formation

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 387 / Hier = 760 / Cette semaine = 5511 / Ce mois = 26486 / Total = 77752

mercredi, 13 mars 2019 18:25

RDC : Pour la paix, la MONUSCO fait appel au ballon rond

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Des véhicules de la Monusco en RDC. © cfr.org Des véhicules de la Monusco en RDC. © cfr.org

La Mission des Nations unies en RDC (MONUSCO) entend créer un partenariat avec la Fédération internationale de football et association (FIFA) pour organiser des compétitions de football au bénéfice des jeunes de l’Est, victimes et/ou acteurs des violences qui frappent la zone depuis des décennies.

 

Le chef de police de la MONUSCO (UNPOL), le Général Awale Abdounasir a récemment rencontré à Kinshasa, le directeur de développement et associations, membres d’Afrique-Caraïbes de la FIFA, Veron Mosengo Omba.

L’occasion pour le Général Awale Abdounasir de poser le problème de la restauration de la paix à l’est de la RDC. La FIFA devrait aider la MONUSCO à organiser des compétitions de football dans les provinces de l’est dont le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et l’Ituri.

Cette zone est le théâtre depuis plus de 20 ans de violences perpétrées quotidiennement par des groupes armés qui s’affrontent et/ou attaquent les positions de l’armée et de la MONUSCO pour, entre autres, le contrôle des ressources dont les gisements des minerais de cobalt ou coltan.

Ces compétitions de football devraient ainsi faire oublier la violence et développer l’esprit de camaraderie chez des jeunes qui se font souvent enrôler par les milices pour endeuiller leurs propres parents.

Pour rappel, le message de Leila Zerrougui, la patronne de la mission onusienne au nouveau président Félix Tshisekedi, en janvier dernier, c'est que la Monusco reste « un partenaire des institutions de la République et du gouvernement congolais ». Elle dit être toute prête à mettre les capacités de la mission pour appuyer la RDC là où « les nouvelles autorités décideront que ce sont leurs priorités ». Leila Zerrougui a beaucoup insisté sur l'arrivée au pouvoir de « nouvelles autorités » et sur le fait que Félix Tshisekedi souhaitait une coopération étroite entre les casques bleus et les forces armées congolaises, les FARDC.


 

Lu 85 fois Dernière modification le mercredi, 13 mars 2019 18:34

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL