INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 1428 / Hier = 1334 / Cette semaine = 6450 / Ce mois = 21388 / Total = 108273

mercredi, 13 mars 2019 11:50

Elections locales: A la coalition, « un pied dedans, un pied dehors »

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Réclamer les réformes ne dispense pas les partis de la coalition des préparatifs pour aller aux élections Réclamer les réformes ne dispense pas les partis de la coalition des préparatifs pour aller aux élections

Les autorités togolaises organiseront cette année les élections locales après avoir réussi celle des législatives en décembre 2018. Beaucoup de partenaires du Togo sont d’avis pour intensifier leur financement dans la politique de développement en lien avec le Plan National de Développement (2018-2022).

 Le pouvoir souhaite une élection consensuelle c’est pourquoi, le ministre en charge de la décentralisation a rencontré les partis politiques il y a quelques jours en vue de partager les inquiétudes des uns et des autres sur le processus.

Plusieurs leaders des partis politiques avaient conditionné leur participation à ces locales par l’organisation des réformes constitutionnelles.

Mardi face à la presse, à en croire les leaders de la coalition, réclamer les réformes ne dispense pas les partis de la coalition des préparatifs pour aller aux élections ; « Ce qui nous a mis dans la rue, ce sont les réformes. Aucun parti ne peut dire aujourd’hui que même s’il n’y a pas de réformes, moi je vais participer aux élections. Nous devons faire la pression nécessaire pour que ces réformes se fassent. Cependant, au même moment que ce combat pour la réalisation des réformes se mène, il faut que les partis se préparent », a martelé Me Dodji Apévon, président des Forces Démocratiques pour la République (FDR).

Pour le président des FDR, dès que les réformes seront faites, la voie sera ouverte mais la prudence doit être de mise ; « Nous n’allons pas croiser les bras et que si c’est à la veille de ces élections que les réformes sont faites, en ce moment on va dire comment on fait pour préparer les élections. Un parti politique ne se comporte pas comme ça. Nous allons commencer à réfléchir sur l’organisation des élections, en même temps nous nous battrons pour les réformes. Si on a les réformes, on va aux élections », a-t-il déclaré.

Pour lui, on ne peut reprocher aux partis de la Coalition de réfléchir sur l’organisation des élections. « C’est vraiment anormal qu’on dise à un parti politique pourquoi il pense à l’organisation des élections. Nous devons anticiper sur les événements pour que si le moment arrive, les choses ne nous surprennent pas », a précisé le président des FDR.

A la coalition, on n’exclue pas les manifestations de rue.

La question de l’organisation des élections locales a été sur le tapis également au cours du dialogue inter-gouvernemental dans le cadre du renforcement des appuis techniques et financiers de l’Allemagne au profit des projets de développement du Togo.

« Le Premier ministre a commencé son discours le 25 janvier 2019 en mettant l’accent sur la volonté de son gouvernement à accélérer les réformes. Il est important maintenant d’avancer avec ces réformes dans un esprit national et inclusif », a déclaré l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, Christoph Sander mardi à Lomé.

Lu 385 fois Dernière modification le mercredi, 13 mars 2019 12:08

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL