INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 1391 / Hier = 1334 / Cette semaine = 6413 / Ce mois = 21351 / Total = 108236

jeudi, 07 mars 2019 20:06

Politique: Le PNP promet un second épisode des revendications au Togo

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Légalistes et pacifistes nous sommes, légalistes et pacifistes nous resterons Légalistes et pacifistes nous sommes, légalistes et pacifistes nous resterons

Face à la presse ce jeudi, le  Parti national panafricain (PNP) promet un second épisode des revendications politiques. Cette fois ci, les leaders déclarent qu’il n’y aura pas de quatrième mandat pour Faure Gnassingbé.

 

« En 2020, si Monsieur Faure pose sa candidature pour l’élection présidentielle, le peuple togolais sur toute l’étendue du territoire nationale et dans la diaspora devrait se lever contre le quatrième mandat de Faure », a martelé  le Secrétaire général du parti, Dr Kossi Sama.
« Pas de répit pour la lutte. Légalistes et pacifistes nous sommes, légalistes et pacifistes nous resterons», a lancé Dr Kossi Sama.

Le parti de Tikpi Atchadam pense que la difficulté de la lutte réside dans la mise en œuvre des réformes politiques. A cet effet, le parti pense lancer un mot d’ordre à l’endroit du peuple togolais pour la continuité de la lutte.

Dans la déclaration de Tchamba, un document qui constitue la bible du parti se trouvent les grandes lignes des actions (2017 à 2020) du parti pour un Togo libre et démocratique. « Aujourd’hui le PNP est dans la droite ligne de la déclaration de Tchamba. La lutte a commencé avec le peuple, elle continuera avec le peuple, elle sera par la grâce de Dieu gagnée par le peuple. Nous maintenons notre stratégie qui est celle pacifique », a insisté  Dr Kossi Sama.

Le PNP exhorte les autres forces politiques de l’opposition à mobiliser les populations dans leurs bases.

Pour le parti à l’emblème « cheval blanc »,  il n'est pas question que le gouvernement organise encore une fois des élections dans ce pays sans avoir mis en œuvre les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales.

« Sans réformes pas d'élection », scandent les militants.

Les responsables du PNP affirment que le peuple togolais a remporté des batailles décisives depuis le 19 août 2017. « Il ne lui reste qu'à gagner la guerre. Et cette victoire est à portée des mains », a indiqué le Secrétaire national du PNP.

Pour lui, la racine principale du baobab, qui n'est autre que le régime cinquantenaire des Gnassingbé, est sérieusement atteinte.

Lu 127 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL