INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 387 / Hier = 834 / Cette semaine = 4117 / Ce mois = 22772 / Total = 252751

jeudi, 24 janvier 2019 21:39

FMI : Le Togo pourrait bénéficier de 3 nouveaux décaissements pour plus de 100 millions $ en 2019 Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
trois nouvelles tranches d’environ 35 millions $ chacune au profit du Togo trois nouvelles tranches d’environ 35 millions $ chacune au profit du Togo

En 2019, le Fonds monétaire international (FMI) pourrait débloquer trois nouvelles tranches d’environ 35 millions $ chacune au profit du Togo. Ces décaissements seront conditionnés par les résultats obtenus dans le cadre du programme triennal, appuyé par une facilité élargie de crédit (FEC) approuvée pour le pays en mai 2017 pour un montant d’environ 241,5 millions $, au moment où l’accord a été acté. L’information a été révélée par togofirst ce jeudi.

 

Selon ce site, alors que le programme a déjà fait l’objet de trois revues, soldées toutes par des décaissements, le Togo serait sur la bonne voie pour consommer l’intégralité de ce crédit mis à sa disposition selon le Fonds.  

Le total des décaissements, depuis le début de l'accord, a atteint en décembre dernier 100,68 millions de DTS (environ 139,5 millions de dollars), pour quatre opérations (la première était intervenue immédiatement à l’approbation).

Cette année, trois autres revues sont attendues. Elles devraient chacune, selon la satisfaction de la mission de l’institution multilatérale, déboucher sur le décaissement d’une enveloppe de 25,17 millions de DTS, approximativement 35 millions $. Soit, toutes proportions gardées, au moins 100 millions $ pour les trois futurs décaissements. Les approbations sont prévues pour mars, septembre et décembre.

Le FMI encourage néanmoins les autorités togolaises à accélérer les réformes structurelles pour poursuivre le développement économique qui permettra de dynamiser la croissance et renforcer le rôle économique régional du pays.

Pour l’institution de Bretton woods, les efforts en matière de politique budgétaire doivent résolument continuer à se concentrer sur la réduction de la dette publique et la préservation de la viabilité budgétaire. « Les autorités devraient poursuivre les réformes pour remédier à la faible collecte des recettes, améliorer la rentabilité des projets d’investissement public », préconise le FMI.

Lu 152 fois Dernière modification le jeudi, 24 janvier 2019 21:46

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.