INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 1053 / Hier = 1186 / Cette semaine = 4029 / Ce mois = 27401 / Total = 114286

jeudi, 24 janvier 2019 20:58

Coopération : Faure Gnassingbé a échangé avec Donald Kaberuka, Haut Représentant de l’Union Africaine pour le fonds de la paix Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Les États membres sont appelés à verser au total 400 millions de dollars à ce fonds d’ici à 2020 Les États membres sont appelés à verser au total 400 millions de dollars à ce fonds d’ici à 2020

Donald Kaberuka, Haut, ancien président de la Banque Africaine de Développement (BAD) et actuel  Représentant de l’Union Africaine pour le Fonds de la paix a été reçu en audience par le Président de la République, Faure Gnassingbé ce jeudi.

 

Le Fonds de la paix de l’Union Africaine (UA) créé en 1993, a pour but de permettre à l’organisation de financer les opérations de soutien à la paix sur le continent.

Les 54 Etats membres de l’UA ont décidé en novembre 2018 à ADDIS-ABEBA, dans le cadre du 11e sommet extraordinaire, dans le cadre des réformes internes, de relancer le Fonds.

« J’ai discuté des questions de financement et du Fonds de la paix de l’Union Africaine avec le Président de la République », a déclaré Donald Kaberuka à sa sortie d’audience.

Il a salué les initiatives du Togo dans la consolidation de la paix et le renforcement de la cohésion sociale dans la sous-région ouest et sur le continent.

60 millions de dollars (53 millions d’euros) ont été réunis en novembre 2018. Mais 12 des 55 membres de l’UA n’ont toujours pas contribué. « S’ils le font d’ici à la fin de l’année, nous pouvons atteindre 100 millions de dollars », expliquait pour sa part Donald Kaberuka.

Les États membres sont appelés à verser au total 400 millions de dollars à ce fonds d’ici à 2020.

Une fois constitué, il devrait pouvoir financer 25% des opérations de soutien à la paix de l’UA.

Ce fonds, qui fait partie de la réforme du financement de l’UA, doit être alimenté par les recettes de la taxe de 0,2% sur les importations que les États membres doivent mettre en place. 24 pays appliquent déjà cette mesure ou sont en voie de le faire.

Lu 195 fois Dernière modification le jeudi, 24 janvier 2019 21:39

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL