INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 1040 / Hier = 1186 / Cette semaine = 4016 / Ce mois = 27388 / Total = 114273

vendredi, 18 janvier 2019 08:51

Société: La 3ème édition de la nuit des Droits de l’Homme aura lieu le 23 février Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)
avoir un Togo sans violation des Droits de l’Homme avoir un Togo sans violation des Droits de l’Homme
L’édition 2018 de la nuit des Droits de l’Homme, la troisième du genre qui n’a pu se tenir en décembre de l’année dernière en raison de la situation politique au Togo, aura finalement lieu le 23 février 2019 autour du thème « Renforçons notre engagement ».
 
Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT), initiateur de l’évènement depuis 2015 compte primer les acteurs dans dix-sept (17) catégories notamment le droit à la santé, à l’alimentation, le genre, la justice équitable, les droits économiques, socioculturels, la politique…, bref tous les domaines ont été pris en compte.
 
L’édition 2018 de la nuit des Droits de l’Homme s’annonce particulière, selon les organisateurs. L’une de sa particularité est l’accompagnement des acteurs primés pour un mandat contrairement aux éditions précédentes et la synchronisation avec l’organisation de la journée de la société civile par le Programme de consolidation de l’Etat et du monde associatif (Pro-CEMA) qui entend également primer les meilleurs acteurs de la société civile pour leur engagement en faveur du développement durable.
 
Ce n’est pas tout. Les acteurs primés se verront confier un mandat en faveur de l’engagement pour la justice sociale qui sera célébrée le 20 février avec une série d’activités prévues par le Pro-CEMA et auront à intégrer un cadre pour partager leurs expériences et peaufiner une stratégie de lobbying et de plaidoyer dans une démarche de partenariat entre les divers acteurs étatiques et non étatiques.
 
« Cette année, pour travailler sur la justice sociale et le droit à la santé, le CHU-SYlvanus Olympio est choisi pour des actions de lobbying et de plaidoyer pour l’amélioration du cadre et des conditions de prises en charge des patients et nous espérons que cette action rejaillira sur tous les autres centres de santé du Togo », a laissé entendre Spéro Mawuli, le Président du CACIT.
 
Pour lui, la vision du CACIT est d’avoir un Togo sans violation des Droits de l’Homme ou les victimes rétablies dans leurs droits et dignités contribuent effectivement au développement de leur communauté. Et pour ce faire, selon lui, il y a lieu de relever que cette action n’est qu’une contribution à la promotion et la promotion des droits de l’Homme.
 
Pour cette édition, la compétition va tourner autour des 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’Homme (DUDH) et des 20 ans de la Déclaration des défenseurs des droits de l’Homme des nations (DDN).
 
C’est depuis 2015 que le CACIT organise cet évènement. Une manière d’encourager ceux et celles dont les actions ont un impact positif dans la consolidation de l'État de droit au Togo.
 
Pour cette année, 17 catégories seront primées au cours de la soirée de récompense. Les acteurs engagés dans la promotion et la protection des droits de l’Homme au Togo ont été appelés à postuler en déposant leur demande sur le site internet « www.cacit.org ».
Lu 99 fois Dernière modification le vendredi, 18 janvier 2019 09:15

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL