baniere formation

Sliderpub

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 228 / Hier = 1234 / Cette semaine = 6029 / Ce mois = 15391 / Total = 36976

samedi, 28 avril 2018 19:25

Economie: Les groupes bancaires panafricains ont progressé de 5%

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Ecobank Transnational Incorporated, Attijariwafa bank, Banque Centrale Populaire et BMCE Bank, le groupe sud-africain Standard Bank, le groupe nigérian Guaranty Trust Bank (GTB) sont quelques des 12 banques panafricaines sur les marchés financiers, et ayant publié leurs résultats annuels ont affiché des performances plutôt remarquables au cours de l’année 2017.

Selon, l’agence Ecofin, leur bénéfice net global a bondi de 18%, passant de 6,2 milliards $ en 2016, à 7,2 milliards $ à la fin de l’année 2017. On retrouve des groupes comme Ecobank Transnational Incorporated présents dans une trentaine de pays, et dont le résultat net est passé d’une situation déficitaire de 204 millions $, à un bénéfice de près de 228 millions $.

Les groupes marocains Attijariwafa bank, Banque Centrale Populaire et BMCE Bank, se sont particulièrement distinguées, avec une progression moyenne de 12,4% de leurs bénéfices nets cumulés.

Le groupe sud-africain Standard Bank dont le premier actionnaire est le chinois International Commercial Bank of China a vu son bénéfice net bondir de 19% pour se hisser à 2,47 milliards $.

En dehors d’Ecobank, la plus forte progression (29%) a été réalisée par le groupe nigérian Guaranty Trust Bank (GTB), avec un bénéfice net qui est passé de 370 millions $, à 470 millions $. Cette amélioration de la marge nette est dans une légère déconnexion avec le niveau d’évolution des crédits accordés à l’économie par ces banques.

« Globalement, l’encours de leurs avances à la clientèle et sur le marché interbancaire, n’a progressé que 2%, partant de 292 milliards $ en 2016, à 297,6 milliards $. Paradoxalement, les baisses les plus marquées des encours de ces prêts sont observés auprès des banques qui ont réalisé les meilleures marges nettes, comme Standard Bank et GTB. Le marocain Banque Centrale populaire, se distingue, avec une hausse de 12% sur ces indicateurs », précise l’agence Ecofin.

Par ailleurs, les actifs de ces groupes bancaires panafricains ont progressé de 5%, passant de 484 milliards $ à 510,4 milliards $ et le trio de tête des banques panafricaines cotées continue d’être dominé par les sud-africains Standard Bank (163,1 milliards$), Barclays Africa (93,7 milliards $) et Nedbank (80 milliards $). Ces différentes performances laissent penser que la promesse de construction d’un marché bancaire africain pleinement efficient est en train de réussir.

Lu 484 fois Dernière modification le mercredi, 09 janvier 2019 12:30

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL