baniere formation

Sliderpub

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 205 / Hier = 1234 / Cette semaine = 6006 / Ce mois = 15368 / Total = 36953

lundi, 13 août 2018 13:13

Média : Gestion post-crise politique au Togo, le CONAPP joue sa partition Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Sans doute, le Togo traverse une tension politique depuis 12 mois, sanctionnée, pour une sortie de crise de la proposition d’une feuille de route des Chefs d’Etats et de gouvernement de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le 31 juillet dernier.

Quelle sera la contribution des patrons de presse à l’aboutissement des recommandations de la CEDEAO aux acteurs politiques pour un Togo paisible ?

A cette préoccupation, le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) a convié 45 patrons de presse à réfléchir sur leur rôle en période post-crise du 10 au 11 août 2018 à Kpalimé (120 Km au Sud-Ouest de Lomé) au tour du thème ; « Le journaliste en période post-crise, quelle contribution des médias pour un retour à la normale ».

 

A en croire, Arimiyao TCHAGNAO, le président du CONAPP, l’objectif est de permettre aux journalistes de se réapproprier les fondamentaux du métier, rappeler les règles éthiques et déontologiques de la profession et d’outiller les médias sur leurs responsabilités pendant et après une crise mais également d’appeler les professionnels des médias à plus de responsabilité au cours de ces périodes.

 

« La presse a un grand rôle à jouer en cette période sensible de l’histoire de notre pays, et les mots pour s’exprimer doivent être bien contrôlés et bien choisis pendant les émissions débats, dans les écrits. La presse ne doit pas être le péché de la société », a-t-il indiqué.

 

« La presse togolaise doit jouer sa partition en toute responsabilité dans la gestion de la situation post-crise que connaît le Togo. Cette responsabilité d’informer, de former, d’éduquer, de divertir passera aussi par un arbitrage et la défense du droit et de la concorde nationale. C’est pourquoi, la HAAC exhorte tous les hommes des médias à accorder plus d’importance aux règles de la déontologie », a souligné Benjamin Agbéka, le représentant de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC).

 

Les différentes communications ont tourné autour ; « rôle citoyen du journaliste en période de crise et en période post crise ; la régulation, l’autorégulation et l’autocensure pour un journalisme responsable: regards croisés entre normes et pratiques du journalisme, historique du rôle des médias dans les situations de crise : cas du Togo; rôle et responsabilité du journaliste en période de crise et en période post-crise.

Lu 273 fois Dernière modification le mercredi, 09 janvier 2019 12:29

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL