baniere formation

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 387 / Hier = 760 / Cette semaine = 5511 / Ce mois = 26486 / Total = 77752

samedi, 09 décembre 2017 16:10

Société : A l’Université de Lomé, la journée internationale des droits de l’Homme n’est pas interdite

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le 10 décembre de chaque année et ce depuis la signature de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme en 1948, le monde entier célèbre la Journée internationale des droits humains.

Au Togo, le 69ème anniversaire est célébré le 09 décembre sur le campus universitaire de Lomé à travers un colloque placé sous le thème : « La garantie des droits fondamentaux par les règles de procédures ».

Ouvert par le Président de l’Université de Lomé, Dodzi Kokoroko, ce colloque a pour but principal de réitérer la place primordiale des droits de l’Homme et leur impérative garantie par les Etats et les organisations internationales afin de consolider le patrimoine commun des nations démocratiques au service de l’édification de la paix et de la consolidation de la démocratie pluraliste.

Bien que la communauté internationale ait réalisé des progrès importants en matière des droits humains dans plusieurs domaines, il y a encore du travail à faire pour s’assurer que tous les êtres humains sont traités de manières égales et avec respect, y compris les femmes, les enfants et les filles, les membres des communautés visibles, les autochtones, les personnes handicapées….

Pour la Représentante du système des Nations unies au Togo (PNUD) Khardiata Lo N’diaye, 193 Etats ont pris en 2016 un autre engagement historique et monumental en adoptant l’Agenda 2030 et son principe fondamental de « ne laisser personne de côté ».

« Le travail de terrain à travers le Programme d’urgence de développement communautaire nous permet de rencontrer des populations qui aspirent au respect de leurs droits humains, à la paix et à la sécurité. Le PNUD continuera d’accompagner le Togo, les institutions nationales des droits de l’Homme et les systèmes judiciaires et à la société civile dans la promotion et la protection des droits de tous les peuples », a-t-elle réaffirmé.

Pour le Directeur Adjoint du Centre du Droit public de l’Université de Lomé, Kossi Kalipé, il sera question au cours de cette rencontre de revisiter les fondements et les mécanismes de garantie des droits fondamentaux sur le plan national, communautaire, régional et international et d’analyser les avancées tout en méditant sur les perspectives dynamisantes de protection des droits humains.

Lu 456 fois Dernière modification le mercredi, 09 janvier 2019 12:28

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL