baniere formation

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 389 / Hier = 0 / Cette semaine = 1530 / Ce mois = 5786 / Total = 5806

mercredi, 08 novembre 2017 13:09

Maritime : Un navire battant pavillon togolais fait encore la honte du Togo en Italie

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

En 2016, le gouvernement togolais remettait entièrement de l’ordre dans le domaine des immatriculations des bateaux battant pavillon togolais car des violations répétées des règles de la navigation ont été observées ces dernières années.

Plusieurs bateaux arborant le drapeau togolais ont été impliqués dans des affaires de trafic d’armes, de drogue ou de transport de migrants. Tout compte fait, la situation demeure inquiétante !

Samedi 4 novembre dernier en Italie, la police de la ville de Syracuse a annoncé l’arraisonnement d’un nouveau navire battant pavillon togolais, dans les eaux siciliennes, pour contrebande de diesel. En effet, il transportait plus de 100 tonnes de diesel chargé en Libye, dans plusieurs citernes cachées. Ceci, pour le compte du marché italien.

Les enquêtes sont en cours pour déterminer l’endroit précis où le combustible a été chargé et l’identité du destinataire du produit. En attendant, le capitaine du navire, un Indonésien de 25 ans, a été inculpé pour trafic et blanchiment d’argent. Cependant, les quatre autres membres de l’équipage ont été relâchés.

La police a refusé de communiquer davantage d’informations sur cette affaire en attendant les premiers résultats de l’enquête. Il faut dire qu’au total 11 autres tonnes de cigarettes de contrebande ont été saisies sur ce navire.Cette affaire relance le débat sur le vol du pétrole libyen pour le marché italien. La problématique est vieille de plusieurs années, et inquiète les autorités des deux pays.

« Nous allons prendre les dispositions nécessaires pour que l’octroi des pavillons soit étroitement réglementé afin de s’assurer que ces navires ne créent pas de problème à l’extérieur et ne ternissent pas l’image de notre pays », promettait  Ninsao Gnofam, le ministre des Transports.

Depuis 2015, 566 navires naviguent sous pavillon togolais et 200 ont été radiés, avait annoncé l’année dernière la direction des Affaires maritimes.

Lu 752 fois Dernière modification le mercredi, 09 janvier 2019 12:27

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL