baniere formation

Sliderpub

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 1185 / Hier = 1167 / Cette semaine = 5752 / Ce mois = 15114 / Total = 36699

mardi, 24 octobre 2017 18:21

Tourisme : Le Togo met en place son comité technique de normalisation

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le tourisme constitue le moteur de la croissance économique en Afrique. Le Togo avec ses myriades d’atouts naturels touristiques se positionne comme un pays touristique.

Il y a donc nécessité que le pays respecte les normes de qualité internationales qui régissent le secteur.

« Cette réunion avait pour but d’informer, et de sensibiliser sur les normes de qualité qui régissent le secteur et les dispositions pratiques à prendre par tous pour corriger, à brève échéance, les insuffisances constatées de part et d’autre », a indiqué le ministre de l’Industrie et du Tourisme, Gabriel Ihou, a l’ouverture ce mardi de la réunion de mise en place du comité technique de normalisation du secteur du tourisme.

Lire l’intégralité du DISCOURS D’OUVERTURE DU
LE MINISTRE DE L’INDUSTRIE ET DU
TOURISME

Honorables invités ;
Mesdames, messieurs.
Permettez-moi avant toute chose de vous souhaiter une chaleureuse et cordiale bienvenue à cette rencontre de mise en place du comité technique de normalisation du secteur du tourisme.
Je voudrais également, vous remercier d’avoir répondu massivement à cette invitation, malgré vos multiples occupations.
Votre présence ce matin dans cette splendide salle témoigne de votre attachement à de bonnes pratiques idéales dans le domaine du tourisme et de l’hôtellerie dont la matérialisation dans notre pays nécessite la mise en place des structures de normalisation requises dans le secteur.
En effet, le tourisme est un secteur de services par excellence, générateur de richesses et créateur d’emplois. Il contribue à la réduction sensible de la pauvreté notamment par sa vocation inclusive. Pour ce faire, l’activité touristique a des répercussions sur l’ensemble de l’économie, sur l’environnement, sur la population locale de la destination et sur les touristes eux-mêmes.
Au regard de ces impacts multiples de la gamme et de la variété des facteurs de production requis pour produire les biens et services achetés par les visiteurs, et de l’éventail d’agents intéressés ou touchés par le tourisme, il convient de sensibiliser les opérateurs touristiques à adopter une attitude responsable, en offrant des prestations de qualité pour garantir la durabilité du tourisme.
A cet effet, l’Organisation Mondiale du Tourisme appuie la promotion de l’économie verte et invite les Etats membres à une meilleure exploitation du secteur touristique en faveur de l’intégrité des destinations à la satisfaction des visiteurs et des populations d’accueil.
Ce faisant, des initiatives d’organisation, d’exploitation et de promotion commune de l’économie touristique sont engagées au plan africain et sous-régional. Elles s’opèrent notamment au sein de l’Union Africaine (UA), de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et du Conseil de l’Entente dans la perspective de l’intégration de ces différents espaces. C’est dans cette dynamique de l’évolution du secteur au plan mondial, continental et sous-régional que le gouvernement, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République, s’est résolument engagé dans la relance du secteur touristique national, à travers une série d’actions décisives visant à sa promotion, son développement et son intégration. Entre autres actions, l’adoption du document de politique nationale du tourisme (PNT) en conseil des ministres, le 5 janvier 2011, la validation d’un plan directeur de développement et d’aménagement touristique (PDDAT) en 2014, le début de mise en œuvre de la rénovation d’hôtels emblématiques de la capitale à l’instar du 2 Février , la tenue d’une conférence sur l’investissement hôtelier à Lomé en juin 2016

Mesdames, messieurs
La mondialisation de l’économie touristique crée une concurrence
accrue entre les pays récepteurs sur les marchés émetteurs de touristes due, non seulement à la quête des mesures de facilitation d’entrée dans les pays d’accueil, mais aussi et surtout aux exigences de qualité des produits et services offerts par ces pays, conformément aux normes et règlements internationalement admis.
Pour faire face à ces exigences relatives à la qualité dans notre pays, le gouvernement a adhéré à divers programmes qualité dont ceux de l’UEMOA et de la CEDEAO notamment et a adopté un ensemble de textes juridiques dont la mise en œuvre favorisera la disponibilité de l’infrastructure qualité nationale et permettra, à coup sûr, d’améliorer la qualité de nos produits et services, pour fidéliser les anciens marchés de touristes et en conquérir de nouveaux.
C’est ainsi que le 12 août 2009, notre pays a adopté la loi cadre n°
2009-016 portant organisation du schéma national d’harmonisation des activités de normalisation, d’agrément, de certification, d’accréditation, de métrologie, de l’environnement et de promotion de la qualité au Togo. Les décrets d’application de cette loi ont été adoptés en conseil des ministres, respectivement le 24 décembre 2015 et le 24 novembre 2016. Afin de favoriser l’encrage de la culture qualité dans notre pays pour hâter son développement durable, le Premier Ministre a par lettre circulaire en date du 16 décembre 2016, instruit chaque département ministériel et institution de la République de s’atteler à l’application scrupuleuse des textes et règlements relatifs à la qualité avec obligation de résultats.
C’est dans cette optique que nous avons organisé le 12 mai dernier la rencontre à l’intention des professionnels que vous êtes dans le cadre de la relance des secteurs de l’Industrie et du Tourisme.
Cette réunion avait pour but d’informer, et de sensibiliser sur les normes de qualité qui régissent le secteur et les dispositions pratiques à prendre par tous pour corriger, à brève échéance, les insuffisances constatées de part et d’autre. Toutes ces actions démontrent le ferme engagement des plus hautes autorités à placer notre pays dans la voie de la modernité et du changement par la qualité, pour un développement durable.


Mesdames, messieurs,
Au regard de l’importance que prennent aujourd’hui les considérations environnementales, éthiques, sociales et économiques dans les activités humaines, de nombreux touristes sont sensibles à l’impact de leur voyage sur les régions qui les attirent. Ils cherchent en même temps à améliorer la qualité de leurs vacances pour faire d’un voyage une expérience inoubliable.
Pour combler les attentes des touristes, le gouvernement dans sa vision de faire de la qualité un facteur de promotion d’un tourisme durable, lance par ma voix, un appel à tous les opérateurs touristiques publics et privés à ouvrer pour le développement d’un tourisme diversifié, respectueux de l’environnement, de la qualité de la vie et des cultures, garant de la croissance économique pour une émergence réussie.
En conséquence cela exige, à tous les niveaux, des prestations de grande qualité. Qu’il s’agisse des hôtels, des restaurants, des agences de voyages ou d’autres, l’accueil, les services offerts tels que l’hébergement avec toutes les commodités, la restauration avec toute l’hygiène requise ou le guidage avec une interprétation à la hauteur des attentes des touristes, doivent viser les normes de qualité.


La rencontre de ce jour vient consacrer cette vision à travers le comité technique de normalisation du secteur du tourisme que vous êtes invités à mettre en place. Les attentes des autorités vis-à-vis de ce comité sont énormes. C’est pour cela qu’il sera doté d’une feuille de route qui lui permettra d’œuvrer pour rattraper, dans un bref délai, le retard en matière des normes de qualité dans le secteur.
Je voudrais saisir cette opportunité pour témoigner ma gratitude au chef de l’Etat pour ses actions en faveur du tourisme. Je remercie les partenaires et tous les acteurs que j’invite à s’impliquer fortement pour la réussite de cette entreprise. Je n’oublie pas les médias pour leur accompagnement et je compte sur eux pour une large diffusion.
Sur ce, je déclare ouverts les travaux de mise en place du comité technique de normalisation du secteur du tourisme.


Je vous remercie.

Lu 491 fois Dernière modification le mercredi, 09 janvier 2019 12:27

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL