baniere formation

Sliderpub

INFO BRUTE, APPELEZ le 98 99 15 17   // Info >>

Actualité :
Date du jour :

Nombre de visiteurs : Aujourd'hui = 450 / Hier = 1115 / Cette semaine = 1565 / Ce mois = 18899 / Total = 40484

jeudi, 20 juillet 2017 07:15

Travaux de construction du marché de Guérin-Kouka : Victoire Dogbé et Ibrahima Maimounatou très furieuses de la lenteur Spécial

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

« Ce n’est pas sérieux ce que vous faites ici à Guérin-Kouka parce qu’ailleurs, le taux de réalisation des travaux est soit à 60 ou 70% et c’est vraiment déplorable ce que nous avons constaté. En tout cas, je vous prends au mot et on se donne rendez-vous ici dans deux mois pour la réception. Et le Préfet va veiller au grain pour que le délai soit strictement respecté. Tout compte fait, nous allons rendre compte au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé qui a lancé lui-même les travaux ».

C’est la consigne « ferme » qu’a donné mardi la ministre du Développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Victoire Tomégah Dogbé à l’endroit des responsables des entreprises après sa visite du chantier de construction du marché moderne de ladite localité située à 90 Km de Kara. Elle avait à ses côtés, la deuxième Vice-présidente de l’Assemblée nationale Ibrahima Maimounatou et le Préfet de Dankpen, Dadja Maganawoè.

Les deux Dames ont exprimé leur indignation face au retard et à la lenteur dans les travaux de cette infrastructure. Elles l’ont sévèrement fait remarquer vis-à-vis des travailleurs.

« Si c’est que le travail avançait normalement, on allait profiter de la fête des ignames pour réceptionner le marché mais vous nous avez déçus. Faites des efforts pour qu’on puisse vous faire confiance les prochaines fois et il en va de votre visibilité », a martelé Ibrahima Maimounatou aux travailleurs.

Pour la Directrice générale de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) Eléonore Mazalo Katanga, passé le délai établi par les textes, le gouvernement se verra dans l’obligation de résigner le contrat avec les entreprises et le travail continuera autrement.

« Nous sommes à 41% de réalisation des travaux et si les entreprises avaient fait preuve de bonne organisation, on aurait pu dépasser ce pourcentage. Mais l’arrivée des autorités sur le site vient donner du tonus aux entreprises de se mettre au travail. Si tout va bien, les travaux vont être livrés d’ici octobre », a indiqué Eléonore Mazalo Katanga.

Deux raisons selon elle expliquent le retard dans la construction du marché de Guérin-Kouka à savoir le refus de plusieurs entreprises d’acheter le dossier de Guérin-Kouka à cause de la distance par rapport à Lomé et leur mauvaise organisation dès le démarrage des travaux.

Le futur marché moderne de Guérin-Kouka, dont le coût total de la construction est élevé à 450 millions de francs CFA, sera constitué de 10 hangars de type préfectoral de 60 places, 4 hangars de type cantonal de 28 places, deux blocs de 10 boutiques chacun, 1 bloc administratif, 3 magasins de stockage de 50 tonnes l’un, 1 boucherie, 2 abris de volailles, 1 bétail, 1 forage, deux blocs de latrines et un dépotoir.

Lancé le 21 novembre 2016 par le Président de la République Faure Gnassingbé, la construction de ce marché à Saboudjira sur une superficie de 10 hectares s’inscrit dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Joseph Ahodo

Lu 1106 fois Dernière modification le mercredi, 09 janvier 2019 12:27

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

© 2018 Tout droit réservé; Conçu par XLENCIA SARL